Mise en place des institutions : le Regroupement « DAB » bien positionné après sa moisson à l’issue du processus électoral

À l’aboutissement de dernières élections générales de décembre 2023 en République Démocratique du Congo ont prouvé, si pas démontré, les capacités des différents regroupements et partis politiques.

Grande force politique de l’Union sacrée, la Dynamique Agissons et Bâtissons que dirige des mains de maître Jean-Michel Sama Lukonde est sortie du lot en s’alignant à la deuxième place de la majorité présidentielle en termes notamment de nombres d’élus à tous les niveaux.

Deuxième force de l’Union sacrée, la Dynamique Agissons et Bâtissons compte 47 députés nationaux et se veut être au centre de toutes les actions pour aider le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a matérialisé sa vision, celle du développement du pays.

Il est donc clair que Sama Lukonde, le chef de file de la Dynamique Agissons et Bâtissons « DAB » a fait un bon de géant dans le microcosme politique congolais en termes de poids politique des coalitions intrinsèques de la République, grâce à la progression fulgurante des partis politiques membres de sa coalition.

La force de AREP au sein de la DAB

S’il y a des partis politiques qui ont apporté les moissons abondantes dans la Dynamique Agissons et Bâtissons, AREP du Ministre d’État, Guy Loando Mboyo figure certainement parmi les meilleurs.

Des statistiques étonnantes pour un parti qui n’a qu’une année d’existence et qui mérite certainement d’être reconnu à tous les niveaux.

Pour ceux qui l’ignorent, AREP compte à ce jour 9 Députés Nationaux, 8 Sénateurs, 37 députés provinciaux, 1 Gouverneur, 2 Vice-gouverneurs, 2 présidents et 1 vice-président, des Assemblées Provinciales, 1 questeur et 1 rapporteur, 1 rapporteur adjoint, fruits des premières élections auxquelles il a participé.

Lire aussi  RDC: 6 ans après, les cadres du Parti politique Forces du Futur se souviennent du Combat Politique du Feu Z'ahidi Arthur Ngoma, décédé le 05 Octobre 2016

Score qui pourrait encore augmenter, faut-il le souligner, après les élections des membres des bureaux définitifs de l’Assemblée Nationale et du Senat auxquelles AREP est également attendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *