Nord-Kivu : l’armée ougandaise remet 50 capturés ADF d’origine congolaise aux FARDC

Les Forces de Défense du Peuple Ougandais (UPDF) engagées dans les opérations Shujaa ont remis 50 terroristes d’Allied Democratic Forces (ADF-MTM) aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). C’était au cours d’une cérémonie d’échange des capturés ADF, organisée à Kasindi (territoire de Beni), en province du Nord-Kivu, vendredi 26 janvier 2024. La délégation de l’UPDF était représentée par son Commandant, le général-major Dick Olum et la partie congolaise, par le Colonel Okoko Bokeon, délégué du Commandant du secteur opérationnel Sokola 1 grand nord.

Ces désormais ex-terroristes sont ceux capturés par la coalition FARDC-UPDF lors de différentes opérations militaires en cours sur le territoire congolais.

« 50 djihadistes d’origine Congolaise ont été remis à la délégation congolaise et 4 autres d’origine ougandaise ont été également remis à la délégation ougandaise. Tous ces désormais ex-terroristes ont été capturés lors de différentes opérations conjointes FARDC-UPDF sur le sol Congolais. Ils ont suivi des séances de déradicalisation avec l’ONG bridgewar. Ces séances de déradicalisation vont continuer au Congo avec la même organisation non gouvernementale »

déclare le capitaine Antony Mualushayi, porte-parole des opérations Sokola 1 grand nord.

Selon les deux Commandants, la capture de ces ADF-MTM constitue une énième preuve tangible du travail réalisé par ces deux forces armées.

Les opérations conjointes FARDC-UPDF avaient été lancées en novembre 2021. Elles consistent à traquer les djihadistes dans les zones transfrontalières entre la RDC et l’Ouganda.

Lire aussi  De CNS à CNC, Jean- Claude Bukasa reste dans l'appareil sécuritaire du Chef de l'État Felix Tshisekedi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *