RDC: Que faut -il attendre de la nomination historique de la Première ministre ? CADA décrit les défis et priorités pour son gouvernement (Message)

Congo Action pour la Diplomatie Agissante (CADA) salue la décision historique prise par le Président de la République de nommer Madame Judith Tuluka Première Ministre. Sans doute, pour la première fois dans l’histoire de la RDC d’avoir une femme a la tête du gouvernement.

Congo Actions pour la Diplomatie Agissante présente des félicitations méritées au Président de la République et à la nouvelle patronne de la primature .

D’entrée de jeux, l’on se pose une question fondamentale à savoir : Comment la première ministre pourra-t-elle être évaluée sérieusement à partir des données chiffrées qui proviendront de son propre gouvernement ? Et quels en seront les indicateurs ?

Nous notons que Madame, la premiere ministre fait déjà face à des défis urgents, auxquels elle devra répondre dans un délai très bref :

  1. Il s’agit tout d’abord de la formation d’un gouvernement responsable . Ici, nous parlons d’une équipe des technocrates et des connaisseurs dans leurs domaines respectifs. Elle devrait éviter de s’entourer des mêmes gens incompétents qui ont échoués depuis qu’ils gèrent la chose publique depuis des années , car ces
    éloignés de la société n’ont jamais compris. La souffrance de la population Congolaise. La plupart d’entre -eux manquent l’esprit de responsabilité collective. Ils ont seulement un goût effréné pour le matériel c’est-à-dire, l’enrichissement personnel au détriment du progrès collectif. Quant aux hommes capables de diriger les ministers de demain , ces hommes sont nombreux au Congo, aux états unis et ailleurs, ils ne sont pas seulement à être recruter parmi le club d’amis, et contour familial.
  2. La première ministre doit pouvoir restaurer la confiance et améliorer la sécurité. ll sera essentiel de rétablir la confiance entre les acteurs politiques, et entre les citoyens et les institutions.
  3. Son gouvernement devra travailler également pour mettre fin à l’instabilité croissante à laquelle la RDC est aujourd’hui confrontée. Par exemple , le banditisme lié au phénomène Kuluna dans la ville de Kinshasa et ailleurs conviennent d’être mentionnes.
    La guerre à l’Est du pays demeure la grande préoccupation de son gouvernement
    En tant que premiere ministre, elle est aussi responsable de la défense nationale, même si, souvent, les grandes orientations sont fixées par le président de la République. Notre souhait est de voir la Première Ministre réussir dans ses fonctions , coordonner la préparation de tous les moyens nécessaires et s’assurer de la mise en œuvre des mesures concourant à la stratégie de sécurité nationale , en ce qui concerne la sécurité des personnes et de leurs biens sur toute l’ étendue de la République.
  4. Le cas de pauvreté en RDC, avec plus de 25 pourcent de la population vivant dans l’extrême pauvreté, selon un rapport récent de l’ONU est écœurant car les politiques, hommes et femmes, auront également à se concentrer sur la provision des services publics de base tels que la santé, l’éducation, la sécurité alimentaire, l’eau et l’assainissement et l’ électricité.
    Pour éviter davantage l’insatisfaction de la population , le gouvernement devra trouver des solutions a leurs besoins
  5. Enfin, répondre à la problématique de l’inflation galopante et à la hausse du chômage sera aussi une priorité pour la première ministre et son gouvernement, car cela affecte tout le pays
Lire aussi  Présidentielle 2023 : le balbutieur Moïse Katumbi ira seul sans ses compagnons qui ne quitteront pas l'Union Sacrée (Édito)

Comme on le voit la tâche à faire est un grand défi à relever. On ne peut que lui souhaiter bonne chance.

Éric Kamba, Coordonnateur CADA

Fait a Boston , le 4/2/2024
Eric Kamba , CADA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *