Retrait de la force régionale de l’EAC en RDC : plus de 900 militaires burundais ont quitté Goma

Plus de 900 militaires du contingent burundais ont quitté la République Démocratique du Congo le dimanche 10 décembre par l’aéroport international de Goma, en destination de Burundi.

À en croire un des commandants de ces troupes, le retrait avait commencé depuis vendredi dernier dans la soirée, et les militaires quittaient par camions en passant par Rwanda avant d’arriver à Burundi.

Quelques jours avant, le contingent kényan, un groupe de 300 militaires se retirait de l’Est de la RDC, suivi de celui sud-soudanais, constitué de 250 soldats.

Dans les prochaines semaines les troupes ougandaises également se retireront de l’Est de la RDC.

Venus en renfort aux forces loyales de la RDC en novembre 2022 pour la situation sécuritaire préoccupation qui sévit dans l’Est, ces contingents n’ont pas rempli la mission leur confiée, laquelle consistait à contraindre les forces négatives, notamment le M23, à quitter le territoire congolais, et de maintenir la paix, ce qui n’a pas été fait.

Côté congolais, les inquiétudes sur la situation sécuritaire augmentaient, et cela a tout simplement conduit le gouvernement congolais, lors du 23e sommet des chefs d’États de l’EAC à Arusha en Tanzanie, vendredi 24 novembre dernier, à ne pas renouveler le mandat de la force régionale de l’EAC, car leur action sur terrain jugée inefficace.

Pas plus de deux jours après le 8 décembre 2023 à la force régionale de l’EAC sur le sol congolais, tel a été le vœu exprimé par ailleurs par le gouvernement congolais.

La République Démocratique du Congo a fait un recours à la force de la SADC dont le déploiement dans la région est imminent.

Lire aussi  Escamontage du Discours du Cardinal F. AMBONGO : « On ne peut pas être respectueux au Pape et irrespectueux au Cardinal en même temps » [ J. LUNGILA à C. LUSAKWENO et T KAMBUDI]

Shukrani MBILI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *