A Lukafu et Kyenge, Kibassa « vante le PLD des 145 territoires » et « appelle la population à faire confiance au chef de l’État comme lui aussi a fait confiance à un fils du terroir »

Après Lubanda, le cortège d’Augustin Kibassa, sans repos à la tombée de la nuit, prend la direction de Lukafu, un autre village dans le groupement de Mwemena, secteur de Kafira, dans le territoire de Kasenga. Plus ou moins 5 heures de temps ont suffit pour que l’Autorité morale de l’UDPS/ Kibassa arrive à Lukafu tard dans la nuit et cela après avoir franchi plusieurs obstacles sur la route notamment le mauvais état des infrastructures routières.

Ici, en un véritable guerrier, Augustin Kibassa est déjà prêt pour la rencontre avec la population locale après ses civilités aux autorités locales. Tôt le matin, sa résidence est envahie. Hommes, femmes, jeunes et Vieux l’attendent pour l’escorter vers l’institut technique Lubi de Lukafu pour un meeting. Ensemble, ils se dirigent vers le lieu. Après son introduction par le président interfédéral de l’UDPS/ Kibassa province du Haut Katanga devant les autorités locales, Augustin Kibassa prendra la parole.

« Ma joie est grande ce jour d’être parmi vous. Je ne suis pas un visiteur, je suis chez moi. Un fils maison »

dit Kibassa Maliba sous les acclamations de la population avec des cris de joie.

« Je connais vos difficultés. Je suis aujourd’hui ministre national par la confiance du chef de l’État, Félix Tshisekedi qui a honoré, un fils de Kasenga, votre fils et toute notre communauté. Ainsi, je vous demande à votre tour de faire confiance au chef de l’État, Félix Tshisekedi tout en vous faisant enrôler massivement pour lui accorder un second mandat lors du vote de décembre prochain. Ça sera l’occasion de permettre à Félix Tshisekedi de poursuivre sa vision ainsi que la réalisation du programme de développement des 145 territoires, un programme très ambitieux pour le Développement de notre pays en général et de la province du Haut Katanga, et surtout de notre territoire de Kasenga en particulier, car concerné »

a-t-il martelé.

Ayant pris la parole, Balzak Kawanda, porte-parole des habitants de Lukafu demande la réhabilitation de la route Minga – Kitanda, déjà en exécution, la réhabilitation de la route Kyenge-Lupweshi, la construction d’un pont sur la rivière Lofoi, la création d’emplois dans les fermes pour les agriculteurs, ainsi que la construction d’une institution universitaire à Lukafu.

Des doléances bien captées par Augustin Kibassa qui a promis de commencer par les infrastructures routières pour désenclaver le territoire et procéder progressivement à d’autres réalisations de développement.

Après le meeting, Augustin Kibassa Maliba a accordé des audiences aux différentes délégations, dont celles des autorités coutumières, des jeunes des femmes. Augustin Kibassa finira par la visite de l’hôpital de référence Saint Luc de Lukafu avant de partir pour Kyenge, un village historique.

A l’entrée du village, élèves, enseignants sont les premiers à intercepter le cortège. Kyenge est ensuite paralysé. C’est tout le monde qui est ravi de revoir ce digne fils, qui aujourd’hui fait la fierté de son défunt père, Fredric Kibassa Maliba et de la communauté de Kasenga. Il est celui qui a subi la torture de la dictature Mobutienne, alors que feu Frédéric Kibassa et toute sa famille reléguée ici à Kyenge par feu, président Mobutu. Augustin Kibassa Maliba a aussi souffert dans sa chaire, a déclaré le Chef de secteur. L’émotion est grande. Chacun l’exprime par son geste. Prenant la parole, Augustin Kibassa Maliba autorité morale de l’UDPS/ Kibassa a commencé par saluer ses frères, soeurs et parents au nom du chef de l’État, Félix Tshisekedi.

« C’est parmi vous que sortiront des ministres de demain, des mandataires, pourquoi pas les présidents de la République »,

a motivé Augustin Kibassa, qui comme partout où il est passé a appelé à un soutien inconditionnel au chef de l’État, Félix Tshisekedi et demandé à la population à se faire enrôler massivement pour d’abord obtenir sa carte d’électeur, qui fait pour le moment office de la carte d’identité pour citoyen et en plus lors des élections, élire Félix Tshisekedi pour un deuxième mandat, pour la concrétisation de sa vision de développement du pays.

Revenant sur son histoire à Kyenge, Augustin Kibassa a commencé par ce terrain où il jouait au foot avant de revivre en ESPRIT le temps douloureux de la relégation par feu président Mobutu. Il se dirige vers la maison nostalgique. Augustin Kibassa visite l’ancienne maison de la relégation contre la dictature de la 2ème République.

Du salon, en passant par la chambre pour enfants, le fils de feu Frédéric Kibassa est en larmes. Augustin Kibassa revit ici encore les instants difficiles passés ici lui, ses frères, ses soeurs et ses parents pendant tout le temps de la relégation. Tout en reconnaissant le mérite du combat de feu son père Frédéric Kibassa Maliba contre la la dictature de Mobutu, Augustin Kibassa estime qu’il est question de poursuivre l’élan de la démocratie selon la lutte des pères fondateurs et apporter le bonheur au peuple congolais.

CP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *