Assemblée nationale : Colette Tshomba sort par la grande porte (remise et reprise)

Colette Tshomba, Députée nationale de la première, deuxième et troisième législature de la République démocratique du Congo, a pris part, ce jeudi 1er février, à la cérémonie de remise et reprise du bureau de l’Assemblée nationale, entre les membres du bureau de la troisième législature et les membres du bureau provisoire de la quatrième législature, tenue au siège du parlement dans la commune de Linwgala à Kinshasa.

À entendre Collette Tshomba, sa participation à la cérémonie de remise et reprise du bureau de l’Assemblée nationale fait suite au bons et loyaux services qu’elle a rendus à son pays, la RDC.

« Toute chose a un début et une fin. C’est fière d’avoir rendu des bons et loyaux services à mon pays que j’ai pris part à la cérémonie de remise et reprise du bureau de l’Assemblée nationale »

a-t-elle écrit sur son compte X.

Sans nul doute, Colette Tshomba sort par la grande porte étant donné qu’elle n’a jamais été reprochée de quelque chose pendant son mandat de rapporteur adjoint au Bureau de l’Assemblée Nationale

« Merci pour la confiance placée en ma modeste personne durant ce mandat »

a t-elle été reconnaissante vis à vis de ses collègues députés et le peuple congolais.

Les scrutins exprimés en faveur Colette Tshomba lors de l’élection législative du 20 décembre 2023 à la circonscription électorale de Kinshasa Funa ont été annulés par la Commission Electorale Nationale Indépendante pour des raisons de fraude qui jusque-là les preuves demeurent opaques.

Le bouc émissaire imprenable !

Réagissant aux allégations de la CENI, Collette Tshomba n’avait pas tardé à décliner sa responsabilité, s’estimant être victime d’une manipulation, donc un bouc émissaire que beaucoup cherchaient à abattre

«Tout ceci est le résultat d’une grossière manipulation, mais je garde ma dignité. Je fais la politique pure et dure, et je n’ai pas besoin de me rabaisser pour obtenir des voix»

avait-elle déclaré cette imprenable députée expérimentée.

La décision de la centrale électorale était rendu public le 5 janvier, elle faisait suite au communiqué de presse de la CENI du 23 décembre dernier, visant à mettre en place une commission d’enquête à la suite de la perturbation du déroulement des scrutins combinés du mercredi 20 décembre dernier.

Lire aussi  Exclusif: « la non intégration du Grand Kivu dans le circuit économique est à la base de tous les problèmes de cette partie de la RDC »[Prof. Jean de Dieu MINENGU]

Dommage ce jour, certains parmis les invalidés ont été déclaré par la suite victoire par la même institution qui s’est investie comme chasseur des fraudeurs.

D’aucuns estiment que Colette Tshomba est victime d’une injustice malgré ses efforts d’avoir battu campagne pour le Chef de l’État élu, Félix Antoine Tshisekedi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *