Crise entre la RDC et le Rwanda: l’émissaire d’António Guterres était à Kigali et à Goma

Juang Xia, Envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour la région des Grands Lacs, poursuit son travail de médiation dans la crise entre la RDC et le Rwanda. Il s’est rendu cette semaine à Goma et à Kigali avant de rentrer à Nairobi.

L’Envoyé spécial a réitéré sa disponibilité à soutenir les efforts des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays de la région en vue d’une amélioration des relations de bon voisinage et d’une approche concertée pour mettre fin à la menace posée par les groupes armés, y compris à travers des mécanismes tels que le Groupe de contact et de coordination sur les mesures non militaires.

A Goma, il a notamment rencontré le général de corps d’armée Marcos De Sá Affonso Da Costa, commandant de la Force de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), Khassim Diagne, Représentant spécial adjoint pour la protection et les opérations au sein de la MONUSCO et Bintou Diagne, N°1 de la mission onusienne.

À Kigali, il avait notamment échangé avec Vincent Biruta, ministre rwandais des affaires étrangères. Il dit avoir écouté les préoccupations du Rwanda et plaidé pour une résolution pacifique de la crise actuelle.

Dans un communiqué publié le 25 mai, Huang Xia avait exhorté le M23 à déposer les armes sans condition et encourage les pays de la région à maintenir le dialogue pour mettre fin à la menace posée par les groupes armes.

L’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies exhorte tous les groupes armés locaux de la RDC à participer sans condition au processus politique, et tous les groupes armés étrangers à désarmer et à retourner sans condition et immédiatement dans leurs pays d’origine respectifs, conformément aux décisions du Conclave de Nairobi du 21 avril, facilité par le Président Uhuru Kenyatta du Kenya.

Lire aussi  Nord-Kivu : Jean-Pierre Bemba, Peter Kazadi et Mbusa Nyamwisi attendus à Beni ce vendredi

Il a également appelé le M23 à déposer définitivement les armes, à s’engager résolument dans le processus de désarmement volontaire et sans conditions conformément au cadre fixé par le Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation (PDDRCS) ainsi qu’aux décisions des différents sommets du Mécanisme régional de suivi de l’Accord-cadre d’Addis Abeba, signé en 2013.

L’Envoyé spécial avait également salué la décision du Rwanda de saisir le Mécanisme conjoint de vérification élargi de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) afin de mener une enquête sur l’incident survenu le 22 mai.

Pour lui, seul un dialogue continu permettra aux pays de la région de gérer pacifiquement des incidents sécuritaires transfrontaliers et de réduire les tensions qui pourraient en résulter.

Actualité.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *