Explosion d’un camp des déplacés à Goma : « cette violence aveugle contre les plus vulnérables est intolérable »[Thierry Monsenepwo]

À la suite de l’explosion d’un camp des déplacés de Guerre au quartier lac vert, dans la périphérie de la ville de Goma (Nord-Kivu) qui a fait état de 9 morts et plusieurs blessés dans la matinée du vendredi 03 mars 2024, des voix continuent à se faire entendre pour condamner cet acte  barbare tel que le qualifie Jean Thierry Monsenepwo qui a haussé la ton contre la Communauté internationale.

À travers son post sur son compte X, cet acteur politique a exprimé sa compassion aux familles éplorées qui ont subi injustement cette frappe des terroristes du M23 (Mouvement du 23 mars) qui continuent à occuper des localités dans la partie Est de la RDC.

Ci-dessous voici les 4 points de sa réaction :

1. C’est avec une profonde indignation que nous condamnons l’acte barbare perpétré par les terroristes du M23 hier, qui ont bombardé un camp de réfugiés à Goma, dans le Nord Kivu. Cette violence aveugle contre les plus vulnérables est intolérable et doit être condamnée avec la plus grande fermeté.

2. En ces moments de deuil, nos pensées vont aux familles des victimes, et nous exprimons notre solidarité avec les habitants de l’Est de la RDC, qui endurent depuis trop longtemps les souffrances infligées par l’appétit de sang de Paul Kagame et ses alliés. Nous leur promettons que le chef de l’État et le gouvernement congolais mettent tout en œuvre pour mettre fin à cette insécurité une fois pour toutes.

3. Nous appelons la communauté internationale à prendre conscience que cet acte odieux n’est qu’une preuve de plus de la nécessité de sanctionner sévèrement ces terroristes et leurs commanditaires. Le silence face à de tels crimes est complice, et nous exhortons à des actions concrètes au-delà des simples mots.

Lire aussi  Recrutement des jeunes désœuvrés dans l'AFC : Thierry Monempwo appele les jeunes congolais à la conscience pour protéger la mémoire des génocides congolais

4. En cette période de douleur, nous enjoignons le gouvernement à apporter un soutien sans faille aux familles touchées par ce drame. Malgré les efforts acharnés du chef de l’État pour ramener la paix, il est impératif d’assurer une assistance totale aux victimes et à leurs proches.

Face à cette recrudescence des attaques des forces négatives, l’armée congolaise garantit pour bientôt le retranchement des rebelles du M23 grâce aux FARDC qui continuent à lutter contre leur progression.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *