Guerre dans l’Est : au grand dam de Kigali, l’UA se mobilise pour soutenir la SAMIDRC et sollicite l’appui de l’ONU

Alors que le Rwanda est vent debout contre tout appui de la Mission de la SADC dans l’Est de la RDC (SAMIDRC), au grand dam de l’administration Kagame, le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (CPS de l’UA) saisit les organisations des nations unies pour appuyer la République démocratique du Congo.

A l’issue de sa réunion tenue ce samedi 9 mars 2024 par visioconférence, le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine (CPS de l’UA) a appeler Moussa Faki afin d’accélérer le transfert de l’équipement donné à la SADC, qui se trouve toujours à la base logistique continentale de l’UA à Douala, au Cameroun, afin de soutenir les efforts visant à assurer une mise en œuvre efficace du mandat de la SAMIDRC.

« Agissant en vertu de l’article 7 de son protocole, le Conseil de paix et de sécurité demande à la Commission de l’UA, en étroite collaboration avec la SADC, de définir les modalités pratiques de l’appui de l’UA à la SAMIDRC et de fournir régulièrement au Conseil des informations actualisées sur les activités de la SAMIDRC »

a écrit le CPS dans son communiqué final consulté par la rédaction d’Infos-Express.com.

Le CPS demande également à « la Commission de l’UA de transmettre le présent communiqué au Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) pour information et de demander au CSNU de fournir les ressources matérielles et financières nécessaires pour permettre à la SAMIDRC de s’acquitter efficacement de son mandat »

a-t-il précisé.

L’organe décisionnel permanent de l’Union africaine pour la prévention, la gestion et le règlement des conflits a exhorté le Conseil de sécurité de l’ONU à fournir son appui à la SAMIRDC.

Lire aussi  Agression rwandaise: Paul Mohindo appuie la collecte des fonds « Action patriotique, un jeune, un dollar » lancée par le Président du CNJ, William Mukambila, pour soutenir les FARDC

Dans la foulée, le CPS a rendu hommage aux pays contributeurs de troupes (l’Afrique du Sud, le Malawi et la Tanzanie), pour leur engagement à promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité dans la région.

Le CPS a exigé la cessation immédiate et inconditionnelle des hostilités, ainsi que la création de corridors humanitaires pour faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire aux populations affectées. Il a demandé également le cantonnement et le désarmement d’urgence du M23, des ADF, des FDLR, et de tous les autres groupes armés actifs dans l’Est de la RDC.

Dans un courrier adressé au président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki, Kigali le 05 Mars dernier, Kagali a dénoncé tout soutien des partenaires stratégiques à la mission de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) en RDC.

Silas MUNGINDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *