Guerre dans l’Est : le Conseil national de l’ECIDE exige la rupture des relations diplomatiques et la fermeture de toutes les frontières avec le Rwanda

À l’issue de son Conseil national tenu du 1 au 5 mars 2024 à Kinshasa . Le Parti Engagement pour la citoyenneté (ECIDE) a émis le vœu de voir l’administration Tshisekedi rompre les relations diplomatiques et la fermeture des frontières avec le Rwanda accusé d’être le parrain de la rébellion dans l’Est de la RDC.

C’est ce qui ressort parmi tant d’autres recommandations issues de ces travaux extraordinaires tenus sous le thème « sauvons le Congo».

« Renforcement du soutien opérationnel aux Forces armées de la RDC (FARDC), en leur assurant les ressources nécessaires pour leurs opérations, en optimisant la chaîne de commandement et en améliorant les conditions de vie des soldats et de leurs familles; Rupture des relations diplomatiques avec le Rwanda et fermeture de toutes les frontières avec ce pays »

lit-on lire dans ce document.

Dans la foulée, le parti politique du candidat numéro 21 à la présidentielle de 2023, appelle à « l’émission » des mandats d’arrêts contre les responsables du M23 qui sont bien identifiés.

« Dans le but de stabiliser l’Est de la RDC, le Conseil national de l’ECIDé charge le Bureau national d’exercer une pression soutenue pour la mise en œuvre des actions suivantes : Levée rapide de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’lturi »

poursuit le communiqué.

Situation humanitaire

Face à la dégradation de la situation socio-humanitaire et sécuritaire au pays, les panélistes ont pris une suite des résolutions pour tenter de juguler la question, dont une opération en faveur des déplacés internes dans les entités touchées par l’insécurité. Cette opération va consister à collecter des fonds en faveur de ces déplacés.

« En signe de solidarité envers les citoyens déplacés, le Conseil national engage le Bureau national à lancer l’opération « un pain pour les déplacés internes ». Le Conseil national invite le Bureau national à exiger la réduction du train de vie des institutions de l’Etat pour réaffecter les ressources vers les efforts de sécurité et l’assistance aux sinistrés et aux déplacés dans les provinces du Nord-Kivu, Ituri et Mai-Ndombe »

a conclu le document.

Par le même son de cloche, l’ECIDE exige également le désistement de l’accord cadre d’Addis-Abeba pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région. Il met en garde Félix Tshisekedi contre toute démarche visant à conclure des accords pour dissimuler l’invasion de l’est par des forces soutenues par les agresseurs.

Lire aussi  RDC : «Jean-Pierre Bemba n’a pas été écarté, au contraire, il est éligible s’il veut postuler, il bénéficie des innovations de la nouvelle Loi Électorale» (André Mbata)

Silas MUNGINDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *