Jean Thierry Monsenepwo: «Martin Fayulu a insulté le peuple congolais sur les antennes de RFI/France 24 »

Tribune de Jean Thierry Monsenepwo contre les propos de Martin Fayulu

Depuis toujours Paul Kagame est pris par toute la classe politique et l’opinion nationale comme le pilleur de la Rdc et l’agresseur via ses hommes liges du m23, et les preuves s’accumulent dans ce sens chaque jour. Mais de là à aller dire qu’il a placé un Chef de l’État à la tête de notre pays, c’est dire par ricochet que les congolais sont des demeurés, qu’ils n’ont pas la capacité ni de voter, ni de se choisir un destin comme ça été le cas en 2018.

D’où viendrait alors cette opinion faribole dont bénéficie le chef de l’état aujourd’hui au sein des congolais, au point de le placer comme le plus aimé ?

Une opinion favorable qui de manière logique prouve le corollaire entre le résultat des urnes et l’amour que les congolais témoigne au chef de l’état.

Cela fait donc des congolais des complices de Kagame ? Si felix tshisekedi a été placé par Kagame et non par le vote de la Majorité des congolais, ça serait donc lui M. fayulu le plus aimé du peuple ?

Comment explique-t-il alors l’isolement qu’il subit de la part des congolais actuellement et même juste après les actions ? Cette manière de faire l’apologie de Kagame au point de le substituer au souverain primaire est une preuve que fayulu Martin est lui même le vrai complice interne de Kagame et que tout ce qu’il dit allant dans le sens de condamner cet agresseur n’est qu’acte théâtral. Et au lieu de profiter d’un plateau international pour joindre sa voix à celle des congolais, il a gaspillé un temps.

Lire aussi  RDC-Russie : le Président Tshisekedi félicite Poutine pour sa réélection

D’antenne à se lancer dans des diatribes qui ne font que ridiculiser et rendre singulier son combat teinté de nombrilisme.

Fait à Kinshasa le 28 Octobre 2022

Jean Thierry Monsenepwo, membre de la conférence des présidents de l’Union Sacrée pour la Nation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *