Justice : Jean Marc Kabund condamné à 7 ans de servitude pénale par la cour de cassation

Jean Marc Kabund, président de l’Alliance pour le Changement, est condamné à 7ans de servitude pénale par la cour de cassation, la décision de sa condamnation est tombée ce mercredi 13 septembre.

Détenu à la prison centrale près d’une année, l’ancien Premier Vice-président de l’Assemblée nationale vient de connaître son sort .

Bien qu’absent dans la salle d’audience, lors de la lecture du Jugement par la cour de cassation, le président de l’alliance pour changement écope 7 ans de Servitude pénal pour l’offense au Chef de l’État et propagation des Faux bruits.

«Pour l’offense au Chef de l’Etat quatre mois, la propagation de faux bruits, 16 mois. Pour chaque infraction, la Cour a retenu de peine, elle a fait un cumul »

a signalé Maître Kadi Diko, avocat de Kabund.

“La peine est sévère, 84 mois c’est sévère”, a-t-elle regretté.

Après un long feuilleton, la cour de cassation a enfin prononcée sa décision sur le dossier Kabund, un dossier qui ne cesse de suscité des nombreux débats.

Pendant l’étape de plaidoirie, le ministère public avait requis une peine de trois ans de prison ferme contre Kabund. La défense ne cesse de soulever que les preuves nécessaire à la condamnation de leurs clients font défauts.

Pour mémoire, c’est depuis 2022, que Jean Marc Kabund est arrêté, il est reproché à l’ancien président intérimaire de l’Udps, l’outrage envers les institutions, offense au chef de l’État, propagation des Faux bruits.

Ces accusations font suite aux déclarations faites lors d’une conférence de presse en juillet 2022 par Jean-Marc. Son parti politique, alliance pour le changement ( A.ch) clame son innocence et qualifie d’arbitraire son arrestation.

Lire aussi  Santé : 4 décès liés à la grossesse et accouchement par heure en RDC

Joël Musema

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *