Lukunga : au square de Notre Dame, Jean Thierry Monsenepwo, le N°458, rassuré par sa base de Lingwala où il naquit

En couleur du lait, bien coiffé, toujours frais, Jean Thierry Monsenepwo a séduit autrement ses électeurs de la commune de Lingwala hier dimanche 3 décembre 2023.

Rassemblés au square de Notre-Dame, les femmes et jeunes de la commune de Lingwala ont passé des moments agréables à l’unisson avec leur fils et frère, Jean Thierry Monsenepwo Mototo qui se rappelle très bien de ses souvenirs d’enfance.

« Je suis l’un de vous, fidèle de Notre-Dame, j’ai grandi à Lingwala sur l’avenue Kabalo N°209, Q/ 4 octobre où réside jusqu’à aujourd’hui ma famille. Même si aujourd’hui je réside à Ngaliema, mon origine demeure cette commune », a t-il affirmé.

Thierry Monsenepwo veut désormais mettre son intelligence au profit de Lukunga qui subit plusieurs exactions de la part des autorités animées par la mauvaise foi.

Le détournement des fonds alloués pour la construction des routes secondaires de grandes avenues par l’ancien régime constitue un profond regret pour Jean Thierry Monsenepwo qui espérait voir la commune de Lingwala totalement asphaltée.

Pour Monsenepwo, « ces exactions sont une conséquence de manque des défenseurs pouvant plaider ou condamner ces actes au niveau de l’Assemblée Nationale ».

Candidat Député National au numéro 458, Jean Thierry Monsenepwo se propose comme une meilleure offre pour ses siens, la population de Lukunga pour qui il s’apprête à mouiller le maillot pour des bonnes causes.

Des bourse pour des formations à l’INPP

Dans l’esprit d’accompagner la gratuité de l’enseignement primaire, la voix audible,Thierry Monsenepwo a pris l’engagement devant témoins d’initier une loi qui pourra favoriser les jeunes à obtenir des bourses d’études afin d’éviter la délinquance juvénile qui s’observe à Kinshasa.

Lire aussi  Lukunga : le N°458, Thierry Monsenepwo s'engage à construire le temple de l'E.M.E.N.A pour les fidèles du Quartier Camp Munganga

Très ravis d’entendre ces initiatives, les jeunes et mamans catholiques de Lingwala ont plusieurs fois interrompu le speech du Chairman de COBIL SA par des ovations et chanson qui traduisent leur acceptation.

Jean Thierry Monsenepwo n’a pas eu la trouille d’affronter les questions des jeunes sur lesquelles il a répondu avec délicatesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *