Mise en place à la COBIL SA : Adèle Kahinda boude l’ordonnance présidentielle en refusant de notifier les promus par décision du Chef de l’État

Qu’est-ce qui peut expliquer le retard que prend la notification des nouveaux membres du Conseil d’Administration de la société pétrolière COBIL SA ?

La Ministre du Portefeuille, Adèle Kahinda a été notifié par le cabinet du chef de l’état faisant suite aux ordonnances présidentielles lues sur les ondes de la RTNC le 01 août dernier.

Et selon les procédures usuelles, elle devrait ensuite notifier aux promus cette décision présidentielle. Mais à l’étonnement total, elle traine les pas et se refuse apparemment de s’exécuter, arguant qu’elle n’a pas été consulté pour le poste du DG, et pire, la personne portée à ce poste par l’ordonnance du chef de l’état, serait son ancien Dircab qui avait démissionné de suite de son refus de quitter l’afdc.

Les signaux sont bel et bien visibles, Adèle Kahinda n’a pas aimé de subir ce changement soudain qui arrive deux mois après son Arrêté de mise en place.

Alors surprise par le remaniement technique de l’équipe dirigeante du Conseil d’Administration du COBIL SA par le Président de la République, lui qui a son prestigieux et imposant pouvoir discrétionnaire, Adèle Kahinda bloque l’aboutissement de ce changement.

Selon nos sources, il se confirme de plus en plus qu’Il y a une tête entrante qui dérange Adèle Kahinda, il s’agit du Nouveau Directeur Général en la personne de Placide Mutabunga Rugina qui remplace ce jour Georges Yamba Ngoie, l’allié occulte de la Ministre du Portefeuille.

À en croire à nos sources, le nouveau Directeur Général Placide Mutabunga serait venu de l’AFDC de Modeste Bahati Lukwebo que Adèle Kahinda considère comme ennemi politique.

Lire aussi  RDC : le CADA met en garde la Délégation onusienne déterminée à fléchir Kinshasa pour négocier avec les rebelles du M23, chose que la « Loi Kamba » fustige

Toute la société est bloquée en ce net moment étant donné que Georges Yamba Ngoie ne peut plus engager COBIL si ce n’est qu’à certaines limites.

D’aucuns se demandent d’où peut provenir de soutien indéfectible que la ministre d’état Adèle vouerait au DG sortant de COBIL au point de refuser de notifier leurs nominations aux promus par ordonnance ?

Dossier à suivre !

Noel Nzogu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *