Nord-Kivu : pour protéger Goma, les FARDC et la MONUSCO lancent l’opération « Spring Bok »

La Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) décide à nouveau d’apporter son appui aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) pour faire face à la guerre du Mouvement du 23 mars (M23) appuyer par l’armée rwandaise.

L’annonce a été faite vendredi 3 novembre 2023 à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu par le patron des casque-bleus, le général de corps d’armée, Miranda Filo.

La mutualisation des forces entre FARDC et MONUSCO va se passer sous l’opération dénommée « Spring Bok ». Son objectif est de protéger conjointement la ville de Goma et la cité de Saké contre toute attaque du M23.

« La MONUSCO s’est engagée à travailler avec les FARDC pour protéger les civils. C’est pourquoi, le personnel militaire de la MONUSCO et des FARDC ont lancé l’opération Spring Bok. Notre objectif principal est d’arrêter tout groupe armé d’envahir Sake et Goma. Nos troupes sont déployées dans toute la région », a déclaré Miranda Filo.

En réaction, la société civile du Nord-Kivu pense que cette opération conjointe ne devrait pas concerner seulement la protection de la ville de Goma et de la cité de Sake. Elle encourage les FARDC et la MONUSCO à lancer des opérations offensives pour libérer des zones qui se trouvent sous occupation des rebelles.

Ismaël Kabuyaya

Lire aussi  Présidentielle de Décembre 2023 : de retour en RDC, Dr. Justin Mudekereza, le premier candidat à fouler le sol du Grand Kivu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *