Présidentielle 2023 : « Il ne serait donc pas de bon augure d’exclure une fille ou un fils à cette compétition par des arguments insidieux » [Autorités traditionnelles]

Les autorités traditionnelles de la République Démocratique du Congo regroupées au sein de l’Alliance Nationale des Autorités Traditionnelles du Congo, ANATC en sigle, ont , à travers un communiqué dont une copie est parvenue ce mardi à la rédaction d’Infos-Express.com, exhorté les acteurs politiques à privilégier la paix pendant la présente période électorale.

Tenant compte des élections passées l’ANATC veux voir régner un climat de paix au cours de cette étape décisive du scrutin,

À entendre cette association, la paix et la concorde doivent régner pour favoriser le développement et l’amélioration du bien être de la population Congolaise.

« Nous devons conjuguer des efforts afin que notre pays puisse négocier ce tournant décisif en vue de ne plus voir la République démocratique du Congo sur la liste des états dits fragiles, nonobstant les intérêts généraux »

renseigne le Communiqué.

L’ANATC a par ailleurs émis le vœu de voir les filles et fils du pays concourir à tous les échelons électorale de manière inclusive et transparente, elle félicite la CENI pour la publication en toute indépendance de la liste de candidature recevables à l’élection présidentielle.

Les autorités traditionnelles
exhortent en outre la cour constitutionnelle à privilégier l’équité et l’objectivité dans le traitement des dossiers des candidatures à toute les élections en général et à l’élection présidentielle en particulier, compte tenue de l’importance de cet enjeu.

« Il ne serait donc pas de bon augure d’exclure une fille ou un fils à cette compétition par des arguments insidieux et non pertinents, ce qui compromettrait la cohésion nationale et le vivre-ensemble, facteurs fondamentaux à une vie apaisée dans la communauté de base que nous gérons »

a recommandé le Mwami des Bayeke, Mwenda Batu Munongo Godefroid, Sénateur, Président National de l’ANATC.

Le communiqué de l’ANATC intervient après quatre jours de la publication, par la commission électorale nationale indépendante, de la liste provisoire des candidats retenus pour l’élection présidentielle de décembre 2023.

Lire aussi  Contentieux des résultats de la Présidentielle : Le verdict de la Cour Constitutionnelles attendu ce lundi

Après cette étape de la CENI, la Cour Constitutionnelle va intervenir pour statuer sur la liste définitive qui sera publiée le 18 novembre prochain par la CENI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *