PTNTIC-Numérique : Le projet Africa Cloud Ecosystem au coeur des échanges entre Augustin Kibassa Maliba et une délégation du COMESA

Mardi 04 juin 2024, le Ministre des Postes, Télécommunications, et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication et du Numérique a accordé une audience à une une délégation du secrétariat du COMESA (Marché commun de l’Afrique orientale et australe) dont la République Démocratique du Congo (RDC) est membre.

Conduite par Lanka Dorby, Directrice Africa Cloud Ecosystem ACE/COMESA, cette délégation s’est entretenue avec le Patron des PTNTIC et du Numérique en RDC sur le lancement dans les prochains jours du projet Africa Cloud Ecosystem (ACE), le plus grand projet du genre au niveau du Continent Africain. Mais celà passe par un exercice de collecte de données dans les États membres du COMESA afin de définir le pays qui va l’abriter.

« Nous sommes là pour la collecte des données après l’aval de son Excellence Monsieur le Ministre pour que nous puissions visiter les bases des données qui présentent un bon profil d’un niveau supérieur à trois. Je crois qu’après cette collecte des données, le Congo sera champion et va abriter le siège de ce projet qui est un grand projet en Afrique. Animé par cette vision, jetant les bases d’un solide écosystème cloud à l’échelle de l’Afrique, le changement de paradigme dans la numérisation des secteurs stratégiques tels que l’éducation, la santé, l’économie, les systèmes gouvernementaux, l’agriculture…, le projet ACE établira un écosystème fiable des centres des données standards au sein du continent. J’espère que la RDC qui va présenter un bon profil aura à prendre le siège…»

a-t-elle déclaré.

L’objectif principal est de mener une étude et une analyse de marchés détaillée dans le but de déterminer la viabilité économique d’un écosystème cloud africain (ACE) dans les États membres du COMESA.

« Le Secrétariat du COMESA a reçu un financement de la Banque africaine de développement par le biais du Fonds spécial du Mécanisme de préparation des projets d’infrastructures du NEPAD (NEPAD-IPPF) pour réaliser une analyse de marchés (étude de pré-investissement) pour un projet Africa Cloud Ecosystem (ACE). Il sera une chaîne de centres de données standard des États membres qui fourniront des services d’hébergement en nuage, le premier du genre en Afrique »

ajoute Lanka Dorby.

Et de poursuivre, « c’est dans le souci de révolutionner le paysage technologique du continent africain, en jetant les bases d’un premier écosystème d’informatique en nuage robuste à l’échelle de l’Afrique, lequel offre un espace en nuage abordable, fiable et sécurisé pour des secteurs critiques tels que l’éducation, la santé, la gouvernance, l’agriculture et l’économie, entre autres ».

Lire aussi  Rapatriement du siège de l'UAT à Kinshasa : Le secrétaire général John Omo de nouveau reçu par Kibassa Maliba

Autre avantage qu’offre ce projet, ce qu’il répond aux défis critiques auxquels sont confrontés de nombreux pays africains, notamment l’infrastructure TIC limitée, le coût élevé de l’hébergement dans le nuage, le coût élevé de service d’hébergement cloud, le coût élevé pour accéder aux services cloud en dehors du continent, l’incapacité d’héberger des centres des données en raison du manque d’alimentation électrique adéquate…

En substance, il représente un saut qualitatif vers la numérisation du continent, en favorisant le développement durable et en promouvant l’intégration régionale en utilisant la technologie de pointe de façon stratégique.

Poursuivant sa mission à Kinshasa, cette délégation est sortie de l’audience satisfaite des réponses obtenues du Ministre des PTNTIC et du numérique.

CP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *