RDC : Après 29 jours de campagne électorale, 44 millions de congolais aux urnes ce mercredi (billet retour)

Suivant le calendrier électoral, la date du 18 décembre 2023 marque la fin de la campagne électorale, un exercice permettant aux différents candidats de se rapprocher davantage des électeurs et de leur faire part de leurs désidératas une fois investis.

44 millions d’électeurs sont attendus ce mercredi 20 décembre aux urnes pour élire leurs représentants à tous les niveaux, à savoir la magistrature suprême, la Chambre basse du parlement, l’assemblée provinciale, et cette fois, un conseiller communal.

Cet exercice est consacré par la Constitution congolaise, laquelle prévoit, après une durée de 5 ans, pour la population à se choisir de nouveau ses représentants, sous l’égide de la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI en sigle.

Cette année, 26 candidats à la magistrature suprême, dont 7 ont désisté en faveur des autres concurrents, et environ 26000 candidats pour la députation nationale, pour ne citer que ceux-là, qui ont agrémenté pendant plus de 456 heures, le sol congolais au rythme d’intenses sensibilisations : calicots imprimés de photos des candidats, des affiches le long des artères principales de la capitale, transformant la ville en album photo, quelques dons en espèce, etc.

Cependant, cette campagne électorale est loin d’être un long fleuve calme, car des échauffourées survenues dans certains coins du pays, en plus de causer des dégâts matériels, mais également des décès ont été enregistrés dont un à Uvira dans le Sud-Kivu, un autre à Kindu au Maniema.

Dans leurs différents passages, des candidats à la présidentielle tout comme à la députation nationale et celle provinciale, n’ont pas abordé les vraies questions de la population : pénurie d’eau, faible desserte en électricité dans la capitale, le chômage, l’emploi, l’encadrement des jeunes désœuvrés, l’insécurité en recrudescence dans les milieux urbains, tel est l’échantillon du grand lot de ces questions.

Lire aussi  Urgent : fin d'intérim de Gecoco Mulumba, Gentiny Ngobila réhabilité Gouverneur

Plus que 24 heures pour l’électorat de se décider finalement sur ses prochains représentants, tout en étant pleinement conscient de ce que le passé des contentieux électoraux renseigne.

Shukrani MBILI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *