10e Sommet – WIC Wuzhen 2023 : A. Kibassa présente la RDC comme un tremplin pour la transformation et le développement de toute l’Afrique et insiste sur le partenariat gagnant-gagnant

Après avoir participé à la cérémonie d’ouverture du 10e Sommet de la conférence mondiale de l’internet mercredi 08 Novembre 2023 dans la ville de Wuzhen en Chine, le Ministre congolais des Postes Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication a pris la parole ce jeudi 09 Novembre, au Forum de coopération numérique de l’Initiative mondiale pour le développement. C’était devant plusieurs personnalités et invités venus des différents pays du monde.

Dans son allocution, Augustin Kibassa Maliba a d’abord remercié les dirigeants chinois pour l’accueil chaleureux réservé à la délégation congolaise et à lui-même. Il a ensuite adressé ses remerciements aux organisateurs pour l’avoir convié à cette dixième édition de la Conférence Mondiale de l’internet et plus particulièrement au Forum de la coopération numérique et l’initiative de développement.

« Je ne saurai être plus en adéquation avec le thème proposé pour notre réflexion et l’échange de ce jour, à savoir « Stimuler de nouveaux moteurs d’une croissance innovante, permettant un développement hautement qualitatif de l’économie numérique », car il tombe à point nommé en ce moment des grandes mutations dans l’environnement et l’écosystème de l’Internet, qui doivent faire face à des multiples attentes et défis occasionnés par les constants bouleversements et évolutions technologiques»

a déclaré le Ministre des PTNTIC.

En effet, a-t-il poursuivi, « l’internet que nous voulons sûr, fiable, sans frontière et accessible à tous, présente encore des disparités assez significatives tant dans son accessibilité que dans son usage au quotidien, contrairement aux principes édictés et même défendus par les instances publiques internationales de la Gouvernance de l’Internet, telles l’ICANN, le Forum sur la Gouvernance de l’Internet, ISOC et autres».

Lire aussi  Kibassa Maliba et le Président de Huawei se mettent d'accord pour des projets de connectivité dans les milieux ruraux et périurbains en RDC

«Cela pour plusieurs raisons de différentes natures, mais principalement :

  • le manque des infrastructures de télécommunications de base,
  • une réglementation du secteur qui court presque toujours derrière l’avènement des technologies émergentes, au lieu de les anticiper avec une régulation progressiste, évolutive et avant gardiste,
  • la difficulté pour les utilisateurs finaux d’accéder au meilleur coût aux terminaux et autres équipements de connectivité;
  • un décalage très perceptible et handicapant sur la culture et la connaissance numérique basique de la population en comparaison avec les régions les plus avancées de la planète. Mais la liste de ces causes n’est pas exhaustive», a-t-il expliqué.

Pour Augustin Kibassa Maliba, « l’internet au travers des technologies émergentes telles que l’intelligence artificielle, le cloud computing, le big data, l’informatique quantique, offre des perspectives et opportunités insoupçonnables en rescousse à nos efforts de développement».

Et d’ajouter : « Heureusement qu’à notre entendement, ce forum pose un regard nouveau sur le développement de l’industrie de l’internet et offre des perspectives nouvelles qui plaident pour une inclusivité véritable et perfectible de cet outil désormais incontournable qu’est l’Internet».

Par ailleurs, le Ministre congolais des PTNTIC a fait savoir qu’ « au travers de nos échanges, tout en mettant en avant un partenariat gagnant-gagnant, consolidé par une coopération élargie, nous pourrions parvenir à une meilleure qualité d’accessibilité et d’utilisation de l’internet comme levier pour nos économies émergentes et le moteur de croissance socio-économique de nos pays respectifs».

RDC, tremplin pour la transformatuon et le développement de toute l’Afrique

D’après le fils de Feu Frédéric Kibassa Maliba, son pays (RDC, Ndlr) qui accueille déjà un siège sous régional d’un grand équipementier chinois, est ouvert aux nouveaux investissements pour sa transformation numérique, qui grâce à sa position de hub stratégique avec ses 9 pays voisins, sa superficie de 2.345.000km carré et sa population s’élevant à plus de 100 millions d’habitants, peut-être un tremplin pour la transformation et le développement de toute l’Afrique.

« Mon ministère et moi-même serons très heureux et honorés de vous accueillir en République Démocratique du Congo pour des projets de développement technologique qui changent véritablement la vie de nos contemporains tout en offrant de belles perspectives d’affaires à ceux qui nous feront confiance»

a-t-il conclu.

Le 10e Sommet de Wuzhen auquel, participent plus de 2.000 représentants de plus de 120 pays et régions, se clôture ce vendredi 10 Novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *