Catherine Kathungu Furaha devant la diaspora de la France: « La Culture est notre ADN ! »

Le Jeudi 28 Septembre 2023 à Paris, en face de plus de 200 personnes spécialisées dans différentes disciplines de la culture, la Ministre Kathungu Furaha Catherine est restée près de quatre heures (18h30’ à 22h00) en pleine communication avec la diaspora Congolaise dans les locaux de l’Unesco.

Le député Français d’origine Congolaise, Carlos Martens Bilongo, Président du Groupe d’amitié FRANCE-RDC est intervenu sur la dignité Congolaise pendant que le chargé d’affaires de la RDC en France, Yves Patrick LIHAU a demandé à la diaspora de proposer leurs projets culturels, directement à l’Etat.

La Ministre Kathungu Furaha Catherine a invité la diaspora congolaise à placer la Culture avec ses multiples disciplines dans l’identité Congolaise : « La Culture est dans l’ADN du Congolais. Il faut la vulgariser car elle doit changer l’homme. Elle est notre richesse. Il faut en respecter les normes pour ne pas se faire écraser … ».

Les membres de la diaspora Congolaise venus écouter la Ministre Kathungu Furaha Catherine étaient des écrivains, des musiciens, des producteurs, des mécènes, les cinéastes, les modélistes, les professeurs des universités en charge des patrimoines…

« La Culture est au-delà de l’intérêt humain. Dans chaque famille Congolaise il y a un culturel et nous devons savoir traiter les problèmes de la Culture ensemble, pour en trouver des solutions ensemble »

a conclu la Ministre Kathungu Furaha Catherine avec insistance et précision.

C’était une rencontre pédagogique réussie, qui a fait connaître le Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines à la diaspora Congolaise et à l’Unesco comme cela avait été demandé au Sénat Congolais le mardi 05 Avril 2022.

Lire aussi  Marche de l'opposition du 13 Mai : « Si seulement cette énergie déployée pour casser du sucre sur le dos des institutions de leur propre pays était utilisée pour attaquer KAGAME et sa phalange M23 »[T. Monsenepwo]

Cellule de Communication du CAP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *