Ce jour-là, 16 janvier 2001 : Le Prèsident Laurent Désiré Kabila est assassiné (Chronique des faits)

Le peuple congolais commémore, ce mardi 16 janvier, le vingt-trois ans d’anniversaire de l’assassinat de son troisième Prèsident, Laurent Désiré Kabila, tué le 16 janvier 2001 dans sa résidence du palais de marbre à Kinshasa.

Après seulement 4 ans passée à la tête de la République Démocratique du Congo, Laurent-Désiré Kabila a été abbatu le 16 janvier 2001 dans sa résidence de Palais des marbres à Kinshasa, par un ancien enfant-soldat devenu membre de sa garde, Rashidi Mizele, qui est abattu sur place quelques instants plus tard par l’aide de camp Eddy Kapend d’après les enquêtes.

Présent à cet instant, le Docteur Mashako Mamba tente vainement de réanimer le Président assassiné. Le gouvernement déclarera plus tard que Laurent Désiré Kabila était encore vivant au moment où il était transporté d’urgence vers un hôpital au Zimbabwe, ce « temps mort » permettant aux autorités d’organiser la succession dans le climat tendu des heures qui ont suivi.

Le jour de son assassinat, Mzee devait recevoir une délégation iranienne pour une tractations visant à fournir les uranium de Katanga à l’Iran.

Le soir de la mort de Laurent-Désiré Kabila, onze ressortissants libanais liés au milieu du diamant, cibles d’une campagne punitive, sont enlevés dans la capitale congolaise et exécutés sommairement.

Le procès sur l’assassinat du père de Joseph Kabila fut organisé quelque mois après son meutre, plus d’une centaine de prévenus, militaires et civils, dont quatre enfants-soldats, parmi eux une cinquantaine ont été condamnés par la justice congolaise.

Le Colonel Eddy Kapend, l’un des cousins du Président Laurent-Désiré Kabila, était considéré comme le Chef de file du complot, et vingt-cinq autres personnes — dont Antoine Vumilia, qui était son chef de la sécurité, seront condamnés à mort en janvier 2003 sans que la peine prononcée soit exécutée.

Lire aussi  Visite officielle de Tshisekedi chez Macron : après sa mission de Venise, Catherine KATHUNGU dans la suite du Chef de l'État à Paris

Après sa mort, Mzee Laurent Désiré Kabila a été succédé par son fils Joseph Kabila qui a dirigé pendant 18 ans le pays de Lumumba.

En République Démocratique du Congo, Mzee Laurent Désiré Kabila est classé au rang des héros Nationaux au même titre que Patrice Emery Lumumba, et la date du 16 janvier est un jour férié sur toute l’étendue du pays.

Deux ans après son avènement à la tête du pays, le Président Félix Tshisekedi avait gracié les personnes condamnées pour l’assassinat de Laurent Désiré Kabila, dont Eddy Kapend. Ce dernier a été rétabli de ses fonctions dans l’armée et nommé en octobre 2023 au grade d’officier à titre exceptionnel dans la catégorie des officiers généraux des FARDC. il est nommé commandant de la 22e Région militaire des FARDC et affecté au Haut Katanga.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *