Cinéma : À Cannes, Catherine Kathungu Fuhara s’institue Ambassadrice du Film congolais « AUGURE » financé essentiellement par le Gouvernement à travers le FPC

Le Film AUGURE fait parler de lui au Cannes, et la Ministre de la Culture Catherine Kathungu Fuhara est satisfaite de constater qu’il est mentionné que le financement du Film vient du Fonds de Promotion Culturelle (FPC)

La redynamisation du Fonds de Promotion Culturelle (FPC) telle que voulue par la Ministre de la Culture, arts et Patrimoine Catherine Kathungu, fait déjà preuves, le financement du Film AUGURE en est un exemple.

Au Festival de Cannes, lors de la projection du long métrage du Film congolais « AUGURE« , Catherine Kathungu Fuhara a remarqué de ses propres yeux qu’il était bien noté au Générique que le film a été réalisé également grâce au financement du Gouvernement à travers le Fonds de Promotion Culturelle, l’un des établissements publics placé sous l’autorité du Ministère de la Culture, arts et Patrimoine; actuellement dirigé par Jules Saghasa Witi Limasi, Directeur Général.

En outre, la Ministre a félicité les réalisateurs et producteurs de ce film pour le respect de l’Éthique et le droit d’auteur, tel que voulu par le Premier Ministre Jean Michel Sama Lukonde qui veut que désormais le Ministère de la Culture installe une direction de la Cinématographie afin de permettre le développement de l’industrie cinématographique.

Réconcilier les générations

Pour la Catherine Kathungu, malgré la guerre dans l’Est du pays, il y a la vie et les congolais ont du talent à vendre.

Suivez l’intervention de la Ministre Catherine Kathungu Fuhara et celle de Baloji, auteur du Film AUGURE qui parle de son idée et les difficultés rencontrées avant que le monde en connaisse dans L’INVITÉ avec le Journaliste Patrick Simonin de TV5MONDE à travers le lien ci-dessous :

À cette 76 ème Édition du Festival de Cannes, le Film AUGURE est bien parti pour rafler plusieurs prix après être passé dans le jury dirigé par le scénariste, réalisateur et directeur de la photographie suédois, Ruben Östlund.

Noel Nzogu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *