Cinéma : À la 76è Éd. du Festival de Cannes à Nice, Catherine Kathungu Fuhara obtient un partenariat avec des Belges pour la mise en place de l’industrie cinématographique en RDC

La ministre congolaise de la culture participe à la 76 ème Édition du Festival de Cannes à Nice où elle est déterminée à accompagner le film congolais Augure qui a été financé principalement par le FPC(Fonds de Promotion Culturelle

Soucieuse du développement de la cinématographie en République Démocratique du Congo, la Ministre de la Culture, arts et Patrimoine, Catherine Kathungu Fuhara séjourne depuis Dimanche soir à Nice en France où elle prend part à la 76ème Édition du Festival de Cannes.

Une occasion pour ce Warrior d’aller à la rencontre des réalisateurs et des producteurs qui pourraient venir booster le Cinéma de son pays qui, mine de rien, a du mal à se décoller faute de fonds.

Catherine Kathungu Fuhara, Ministre de la Culture et Patrick Simonin, Rédacteur en Chef de TV5

Depuis son arrivée sur la côte d’Azur, apprend t-on de son Conseiller Culturel, Magloire Paluku, qui l’accompagne surplace, Catherine Kathungu Fuhara n’a pas cessé de donner la voie à la Presse pour parler de son pays et des avancées enregistrées dans la culture depuis sa nomination par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Elle a été interviewée en premier par le Rédacteur en Chef de TV5, Patrick Simonin.

Une participation marquant la détermination du Gouvernement congolais à promouvoir la Culture et le Cinéma
« Les belges ont toujours accompagné les cinéastes dans notre pays, ils connaissent notre pays, ils savent qu'il y a du talent. Il sont très satisfait avec ceux qui ont fait la première marche avec eux. Ils offrent leur disponibilité, leur collaboration et coopération avec le gouvernement congolais mais aussi avec les cinéastes qui veulent aller très loin en utilisant les sites de la RDC. Nous avons également réfléchi sur la question de l'industrie cinématographique congolaise pour ne pas toujours évoluer avec les privés », a t-elle fait savoir.

Le gouvernement congolais veut s’accorder avec les belges pour régler la question de la capacitation de la science et de la haute technologie dans la cinématographie congolaise.

Auprès de Catherine Kathungu Fuhara, les belges ont mis un accent sur le rapprochement des peuples et la promotion des richesses de la RDC.

« La Rumba est venue dans le film, dans le cinéma »

Au Palais des festivals, le Mandataire du Gouvernement congolais, Catherine Kathungu Fuhara a assisté à la première projection du long métrage du Film « AUGURE » tourné en RDC et financé par le Fonds de Promotion Culturelle, de l’acteur belgo-congolais Baloji qui parle de l’histoire de quatre sorciers solidaires.

Très émue, Catherine Kathungu Fuhara a félicité le cinéaste Baloji pour avoir inséré la Rumba dans le Film AUGURE, car cela contribuera d’avantage à la promotion de la musique congolaise qui est déjà inscrite sur la liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO.

« Mon pays ne doit pas faire pitié, mon pays a seulement besoin d'être d'accompagné et soutenu, mais beaucoup plus d'être craint parce que nous valons ce que nous sommes et nous sommes Grand. La rumba est venu dans le film, dans le cinéma, nous avons entendu la musique de Franco et Lwambo Makiadi », a t-elle déclaré à cœur ouvert.

Noel Nzogu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *