Émue du livre « Grandes figures du Patrimoine artistique et culturel de la RDC », la presse congolaise d’Afrique du sud décerne un certificat d’honneur à Catherine Kathungu

L’Union de la presse congolaise en Afrique du sud a décerné ce jeudi 21 mars à Kinshasa, un certificat d’honneur, à la ministre de la Culture, arts et patrimoines de la République démocratique du Congo pour l’ensemble de ses réalisations ayant contribué à la valorisation de la culture congolaise.

Écrivaine, auteure du livre Grandes Figures du Patrimoine artistique et culturel de la RDC, Catherine Kathungu Furaha a fait savoir que la culture est l’ADN du Congolais.

« Je reçois avec beaucoup d’humilité ce certificat d’honneur qui m’a été décerné par l’Union de la presse congolaise en Afrique du sud et je promets de rester au service de la nation en apportant le meilleur de moi-même partout où le destin voudra bien me placer », a déclaré Catherine Kathungu Furaha, ministre de la Culture, arts et patrimoines, en recevant le prix.

À en croire la patronne de la culture congolaise, en décernant ce certificat d’honneur, la diaspora de la République démocratique du Congo en Afrique du Sud a fait montre sa reconnaissance d’un travail acharné du ministère de la culture aux derniers jeux de la francophonie.

« Je suis très émue car la clarté de demain appartient au secret divin. Je suis contente de l’appréciation de mes frères congolais qui vivent à l’étranger et qui viennent de me témoigner que ma raison, c’est Dieu », a-t-elle déclaré.

Ce titre honorifique des congolais de l’étranger récompense les différentes réformes initiées par la Ministre Kathungu et reste une reconnaissance sincère d’un travail acharné de cette dame qui fait montre jusqu’ici sa passion dans le secteur culturel en dépit des difficultés financières.

Lire aussi  Slam Kinshasa : un nouveau collectif « Tetra » nous est né au Centre Wallonie-Bruxelles

L’heure en RDC n’est plus à l’intelligence théorique, celle basée sur les définitions des concepts et sur les études diachronique et synchronique de la science. Les congolais ont besoin de l’intelligence pratique, celle des résultats palpables,celle de la transformation.

Félix Tshisekedi est le seul à pouvoir s’imposer pour le choix de cette dame qui s’est inscrite sur la droite ligne celle de porter le nouveau narratif dans le secteur culturel longtemps jeté aux oubliettes.

« Grandes figures du Patrimoine artistique et culturel de la RDC », une œuvre de l’esprit de Catherine Kathungu Furaha qui a été portée sur les fonts baptismaux le 29 février dernier à Kinshasa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *