EPST : À Mbuji-mayi, le Ministre Tony Mwaba Kazadi invite les Inspecteurs au réveil de la trilogie inspectorale scolaire

Le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, le professeur Tony Mwaba Kazadi, a invité les Inspecteurs de l’EPST au réveil de la trilogie inspectorale scolaire ce mardi 13 décembre 2022, dans la salle polyvalente Mgr Tharcisse Tshibangu Tshishiku, commune de Kanshi, ville de Mbuji-Mayi, Province du Kasaï-Oriental.

Cette cérémonie qui s’est déroulée en présence de Mme le Secrétaire Général à l’EPST, de l’Inspecteur Général de l’EPST, du Ministre provincial de l’éducation du Kasaï-Oriental et du Directeur national du SECOPE, à l’attention des Inspecteurs de toutes les dix provinces éducationnelles de l’espace Grand Kasaï, a été introduite par Monsieur Jacques Odia Musungayi, Inspecteur Général de l’EPST, Chef de Corps.

Dans son mot d’introduction, Jacques Odia Musungayi a rappelé la triple mission d’un Inspecteur scolaire. Il s’agit du contrôle, de la formation et de l’évaluation.

S’agissant de la première mission, Jacques Odia Musungayi a indiqué qu’il est à situer à deux niveaux: pédagogique et administratif.

Pédagogique, c’est lorsque l’Inspecteur est appelé à contrôler le programme des enseignements, les séquences, ainsi que la tenue de ces enseignements.

Ce contrôle conduit à une côte : Excellent, Très Bien, Bien, Assez Bien et Médiocre, a rappelé le Chef de Corps. Lorsque l’Inspecteur constate que l’enseignant n’est pas à la hauteur, il l’invite pour une remise à niveau et ici, c’est la deuxième mission de formation, a souligné l’IG Odia.

En ce qui concerne le contrôle administratif, c’est lorsque l’Inspecteur est appelé à vérifier les titres académiques ou scolaires de l’enseignant, leur authenticité et sa régularité. Et enfin, la troisième mission consiste aux épreuves certificatives, notamment l’Epreuve de Fin d’Etudes Primaires, Test National d’Orientation Scolaire et Professionnelle et l’Examen d’Etat.

L’IG est également revenu sur les quelques difficultés que rencontre son Corps. Il s’agit du cadre légal et organique qui est obsolète. Il faudrait voir comment le réadapter à l’environnement actuel, a-t-il lancé au Ministre Tony Mwaba Kazadi. Aussi, les Inspecteurs ont salué l’implication du Ministre Tony Mwaba Kazadi. Ils l’ont remercié par sa bouche pour plusieurs actions en leur faveur, notamment l’engagement de la prime d’itinérance et celle de fonction spéciale.

Pour terminer, Jacques Odia Musungayi a annoncé la tenue des travaux des états généraux de l’Inspection scolaire qui seront lancés très prochainement à Kinshasa ou tout le Corps sera invité à réfléchir sur ce qui le ronge et trouver des pistes de solutions.

La rigueur dans le service

Prenant la parole, le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, le professeur Tony Mwaba Kazadi, a appelé les Inspecteurs à se réveiller pour s’engager au travail.
Tony Mwaba Kazadi a décrié les antivaleurs qui caractérisent certains Inspecteurs qui ne font pas leur travail au point de le pousser à organiser des visites surprises qui l’ont conduit à fermer certaines écoles à Kinshasa dont le Complexe scolaire Tusevo dans la commune de Kasa-Vubu à Kinshasa. A Gombe, dans une école située juste à côté du Bureau de l’Inspection, le Ministre était surpris de trouver une poubelle dans une salle de classe.

Lire aussi  EPST: En Prélude d’état des lieux de la Gratuité de l’Enseignement dans l’Espace Grand Kasaï, le Minstre Tony Mwaba entretient avec le Gouverneur du Kasaï- Central Tharcisse Kabatuisila

Voilà pourquoi le professeur Tony Mwaba Kazadi a invité les Inspecteurs à se mettre au travail en bannissant les antivaleurs telles que les tripatouillages, les monnayages des rapports d’inspection. Aussi, la reproduction des anciens rapports d’inspection dont certains Inspecteurs font du copier-coller. Ila aussi décrié le monnayages du contrôle des dossiers des finalistes, le phénomène mercenaires et la collecte de l’argent pour promettre les 100% à certaines écoles …

En revanche, Tony Mwaba Kazadi a promis de s’impliquer personnellement pour doter l’Inspection scolaire de tous les moyens nécessaires dans l’accomplissement de sa tâche. Il a promis même de frapper à certaines portes des partenaires dans l’acquisition des moyens pour l’Inspection.

Passionné du travail, Tony Mwaba Kazadi n’a pas tenu compte des soucis de sa santé, pour tenir cette rencontre. Frappé d’une grippe, le professeur Tony Mwaba Kazadi a prouvé qu’il tient à son travail en dépit de sa voix qui témoignait cet état pour lequel il a présenté les excuses.

CC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *