Guerre dans l’Est : les Sociétés civiles du Nord et Sud Kivu dénoncent la passivité de l’armée congolaise et veulent désormais se prendre en charge

Les coordinations provinciales des sociétés civiles du Nord-Kivu et Sud Kivu annoncent des manifestations illimitées pour exiger le rétablissement de la paix dans l’Est de la RDC.

Elles l’ont annoncé dans leur déclaration commune, rendue publique hier vendredi 10 novembre 2023, dans laquelle elles dénoncent également la posture « passive » de l’armée congolaise qui dit continuer à observer le cessez-le-feu face aux rebelles du M23 soutenu par le Rwanda.

Selon ces structures citoyennes, il est inadmissible que l’armée continue de garder sa posture d’observer le cessez le feu alors que l’ennemi, le M23/RDF, lui continue de fouler au pieds toutes les décisions régionales et internationales.

« Les rebelles avancent pour réoccuper non seulement leurs anciennes positions mais aussi ils sont parvenus à tirer sur les troupes burundaises de la force régionale de l’EAC et les déloger de leur base de Kitshanga, Mweso, et dans le Petit Masisi, ce qui est déplorable »

ont constaté les sociétés civiles du Nord-Kivu et Sud-Kivu.

Ces sociétés civiles estiment qu’à travers ces hostilités perpétrées par le M23/RDF, la RDC devrait tirer toutes les leçons sur le plan militaire, diplomatique et politique.

Par conséquent, elles appellent les jeunes de toutes les provinces du pays ainsi que de la diaspora congolaise à se mobiliser pour défendre la partie par des actes individuels et collectifs contre cette agression Rwanda et ses alliés que nombreux qualifiés « d’injuste ».

Ismaël Kabuyaya

Lire aussi  RDC - Belgique : Études minutieuses entre Catherine Kathungu et Bart Douvry sur les faisabilités du Grand retour des biens congolais 49 ans après

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *