IGF : Avec un bilan calamiteux, Jules ALINGETE incapable d’égaler Léon KAZUMBA à cause de l’incrédibilité dans ses rapports, selon Jonathan Ngbele

Faisant un bilan de l’action du Chef de service de l’Inspection Générale de Finances depuis sa nomination jusqu’en 2023, année pour laquelle le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo devra passer aux échéances électorales, Jonathan Ngbele note un tableau sombre de l’exercice de Jules ALINGETE KEY qui pourtant les actions sont louées par le Chef de l’État congolais.

« Depuis l’arrivée au Pouvoir de Monsieur Tshisekedi, plusieurs congolais ont cru que réellement le fils du sphinx devait apporter les solutions à tous les problèmes qui gangrenaient la société congolaise et qui freinaient l’élan de son développement notamment avec le positionnement de Monsieur Jules Alingete comme Inspecteur Général Chef de services. Curieusement cette fonction qui du reste est vraisemblablement celle qui ressemble à celui des flics que beaucoup qualifieraient d’enquêteur, d’auditeur ou d’investigateur en lieu et place de suivre les prescrits du profil de ces investigateurs ou enquêteurs dont les caractéristiques phares sont le respect de la dignité des personnes, la discrétion, le devoir de la retenue et de la réserve, et surtout l’efficacité dans le travail. Celui-ci s’est plutôt versé grâce à sa proximité beaucoup plus orientée depuis l’acquisition dans son équipe de plusieurs journalistes, il s’est évertué à du populisme qui frise le non respect des normes édictées pour un enquêteur et l’oblige à verser souvent dans les imputations dommageables, des fixations »

a déclaré Jonathan Ngbele de l’Ecide, parti politique cher à Martin Fayulu.
L’inefficacité

Les résultats des Patrouilles financières dans les entreprises publiques à la SONAHYDRO, la SONAS, à l’Autorité de l’aviation civile à GECAMINES, la CNSS peinent de voir les mandataires publics cités être ramenés devant les juges.

« L’enquête de Monsieur Jules Alingete diligentée à la présidence de la République depuis l’année 2021, à ces jours nous peinons à tracer les rapports pour savoir ce qu’a été le contenu des contrats signés, les chaînes des dépenses et la question des effectifs »

regrette Maître Jonathan Ngbele.
L’IGF ne mérite pas Jules ALINGETE

D’un côté, le service de communication de Jules Alingeti n’arrête de boucher les oreilles des congolais par des exploits réalisés, de l’autre côté, Jonathan Ngbele réclame plutôt son départ de la tête de l’IGF vu l’incredibilité qui caractérise son bilan calamiteux.

« Comment expliquer que pendant deux ans de permanence à la SNEL, l’institution IGF, qui est censée contrôler, n’a pas vu venir la situation de détournement alors qu’elle était permanente pendant 2 ans à la SNEL ? »

s’est-il interrogé.

Cet opposant analyste politique, Jonathan Ngbele a préféré vanter l’exercice de KAZUMBA, l’ex chef de service de l’IGF qui selon lui avait de la réserve.

« Face à tous ces faits, nous pensons que l’Inspection Générale des Finances à ces jours ne mérite pas d’avoir à sa tête comme chef monsieur Jules ALINGETE, car ce dernier n’a nullement le profil d’un enquêteur et ne suit même pas les normes dictées pour les enquêteurs. C’est pour nous l’occasion d’avoir une pensée pieuse à un des rares des inspecteurs qui durant son travail s’est caractérisé par la rigueur, la réserve, l’efficacité et le respect des personnes, je cite l’inspecteur général chef des services monsieur Léon KAZUMBA LUAULA »

a t-il déclaré tout haut.

Noel Nzogu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *