L’hypocrisie de la France sur la situation sécuritaire périlleuse de la RDC révélée par son accord de coopération avec le Rwanda ?

Le Ministre des affaires étrangères de la France Stéphane Séjourné et son homologue du Rwanda, Vincent Biruta ont procédé ce samedi 6 avril à la signature d’un accord de coopération à l’heure où Félix Tshisekedi appelle aux sanctions contre le régime de Paul Kagame qui sème la terreur dans la partie Est de la RDC sous couvert de M23.

Au terme de cet accord de coopération, la France débloquera la somme 400 millions d’euros entre 2024-2028 au Rwanda.

« Nous allons investir d’ici 2028. Plus de 400 million d’euros dans trois secteurs stratégiques pour le Rwanda je pense à la santé, à la formation de notre jeunesse et à l’environnement, c’est des projets qui auront d’ailleurs un impact très concret sur les conditions de vie de la population rwandaise »

a déclaré Stéphane Séjourné, Ministre des affaires étrangères de la France.

D’après certains médias hexagones, l’accord signé entre la France et le Rwanda est un accord commercial qui prévoit entre autres l’amélioration de la
liaison directe entre Paris et Kigali.

La signature de cet accord de coopération intervient à 24 heures de la cérémonie de commémoration du 30 ans du génocides prévue ce dimanche 07 avril 2024.

En RDC, cet accord de coopération entre la France et le Rwanda ne tombe pas à point nommé, puisse que la partie Est de la RDC est attaquée par le mouvement de 23 mars soutenu par le Rwanda.

À travers son représentant aux Nations-Unies, la France ne cesse d’appeler le Rwanda à retirer ses milliaires sur le sol congolais, une posture paradoxale et hypocrite selon plusieurs observateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *