Patricia Nseya en mission d’observation électorale et d’échange d’expériences au Madagascar

Le Rapporteur de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Patricia Nseya a participé au déroulement des opérations de vote du premier tour de la présidentielle au Madagascar ce jeudi 16 novembre 2023, précisément dans la capitale Antananarivo.

L’objectif de cette mission en terre malgache est d’observer et d’échanger les expériences avec la CENI du Madagascar. Une raison valable, étant donné que la RDC prépare elle aussi les scrutins combinés le 20 decembre 2023.

« Nous avons ténu à voir comment ça se passe aussi chez les autres, il est toujours important d’échanger des expériences pour s’améliorer davantage »

à réagi Mme Patricia lors de sa visite dans un bureau de vote.

La journée du Rapporteur de la CENI/RDC à commencé à 05h30 dans la capitale malgache. Elle s’est rendue dans un bureau de vote pour assister et voir comment se fait l’ouverture des bureaux et comment les choses sont préparées.

C’est vers 09h qu’elle a rejoint les autres délégations des missions d’observation internationales au siège de la CENI/Madagascar où les Ambassadeurs et observateurs ont eu un breafing de quelques minutes avec le Président de l’organe de gestion des élections.

Rencontre qui a eu lieu avant de visiter quelques bureaux de vote dont un centre spécialisé pour les personnes vivant avec handicap. A côté du Président de la CENI du Madagascar, Mme Patricia Nseya a pu s’enquérir des pratiques électorales malgaches et partager également l’expérience congolaise.

Face aux explications du Rapporteur de la Centrale électorale de la RDC, les dirigeants de la CENI malgache ont pu saluer les avancées enregistrées dans le domaine électoral au Congo Kinshasa, avec, disent-ils, une logistique très complexe et l’utilisation du dispositif électrique de vote. Avancées significatives parce-qu’au Madagascar le vote est entièrement manuel.

Lire aussi  Rififi à l'Union Sacrée : « Olivier Kamitatu peut souhaiter tous les malheurs à notre peuple, il sera chaque jour rattrapé par des réalisations concrètes » [Thierry. Monsenepwo]

11 millions d’électeurs étaient attendus aux urnes, dont 55 % des hommes contre 45 %de femmes. Comme le matin à l’ouverture, c’est en assistant à la fermeture d’un bureau de vote que Mme Nseya a bouclé sa journée d’observation électorale et de partage d’expériences à Antananarivo.

Il importe de préciser que le président sortant, ayant démissionné 60 jours avant la date du scrutin comme le veut la constitution malgache, est aussi candidat.

Il convient de rappeler que Mme Patricia Nseya a eu d’abord, 24 heures après son arrivée, des échanges avec le Directeur de Cabinet du Président de la CENI malgache et la Secrétaire Exécutive Nationale (SEN). Ensemble, ils ont abordé plusieurs sujets notamment la communication avant pendant et après les élections.

La logistique, la sensibilisation des électeurs et des jeunes et femmes ainsi que l’intégration des catégories marginalisées ont été également passées au peigne fin.

CC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *