Procès Bukanga Lonzo: Matata Ponyo et ses coaccusés attendus de nouveau à la cour constitutionnelle

L’ancien premier ministre, Matata Ponyo avec ses coaccusés, Groobler Christo et Deogratias Mutombo Nyembo seront de nouveau, ce lundi 13 novembre, devant la Cour constitutionnelle pour la poursuite de l’instruction du dossier du Parc agro-industriel de Bukanga Lonzo.

« La Cour constitutionnelle, siégeant en matière répressive, prononcera à son audience publique de ce lundi 13 novembre 2023 à 11 heures, l’affaire ci dessous :
RP 002 Ministère public C/Matata Ponyo Mapon Augustin, Groobler Christo Stephanus et Mutombo Nyembo Deogratias »
peut-on lire dans un extrait de rôle rendu public par la Cour constitutionnelle hier jeudi 9 novembre.

Soupçonné dans l’affaire de détournement des fonds alloués au parc agro-industriel de Bukanga Lonzo Matata Ponyo était absent lors de la dernière audience, ses avocats avaient présenté à la Cour constitutionnelle le rapport médical de son état de santé qui nécessitait une prise en charge à l’étranger. La Cour n’a pas pris en compte la demande de la partie de Matata.

Matata Ponyo, l’homme d’affaires Sud-africain Christo Groobler et l’ancien gouverneur de la banque centrale du Congo Deogratias Mutombo Nyembo sont poursuivis à la cour constitutionnelle pour des détournements des fonds de plus 115 millions de dollars à travers des avantages financiers indus, des surfacturations, la création de sociétés écrans, ainsi que des détournements des procédures administratives. Augustin Matata Ponyo et Deogratias Mutombo sont aussi accusés d’avoir omis de verser 89 millions de dollars destinés à la construction du marché international de Kinshasa.

Pour rappel, Matata Ponyo est candidat à l’élection présidentielle de décembre prochain. Sa candidature a été retenue par la commission électorale nationale est ensuite validée par la Cour constitutionnelle.

Lire aussi  RDC : « Un artiste peut choquer mais il ne doit pas blesser…»[ Catherine KATHUNGU à Junior Nkole accompagné d'Ados Ndombasi ]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *