RDC: « La CENI dénonce avec la dernière énergie tous les actes tendant à jeter un discrédit au processus électoral »[Denis Kadima]

C’est une conférence de presse qui a durée deux heures du temps, les journalistes ont eu à poser des questions sur l’actualité basée concernant entre autres l’accident d’un véhicule dans la ville de Tshikapa où des kits d’enrôlement aurait été retrouvés.

Denis Kadima a rejeté en bloc toutes ces affirmations mais reconnaît avoir aperçu des formulaires dans la vidéo de l’accident

« On a tous vu des images qui montrent des gens blessés, des gens décédés. Mais dans la communication, les gens parlent des kits qui ont été retrouvés et les cartes d’électeurs. Je ne sais pas si tout le monde a vu ces images, mais tout le monde répète qu’il y a un kit qui a disparu et qu’il y avait des cartes d’électeurs. Mais quand nous observons les images, on ne voit que des formulaires, rien que des formulaires. Nous avons une équipe de justice de la CENI qui est présentement à Tshikapa, qui a rencontré les enquêteurs et autres autorités de la place… personne n’a vu un kit »

répond Denis Kadima.

« Si c’est le formulaire 01, il faut savoir que ce n’est pas un formulaire sensible, ce n’est pas numéroté. Si nous voulions, nous pouvions le rendre disponible en le téléchargeant dans le téléphone. Ce qui a été vu, ce n’est pas un matériel sensible »

martèle le président de la CENI.

Denis Kadima a découragé tous ceux qui s’hasardent à voler les matériels de la CENI, étant donné ils ne leur serviront à rien.

« Ces gens qui essaient de voler nos machines, je ne sais pas ce qu’ils espèrent, parce qu’après avoir volé, il faut avoir les moyens accès : empreintes digitales… Et puis à la fin, il faut ramener ça dans notre système. Donc ils prennent ça comme ça, ça sera un jouet pour les enfants »

a-t-il lâché

Outre la question de découverte des formulaires dans un accident, le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante est revenu sur les 300 cartes d’électeurs retenues à Masi-Manimba dans le Kwilu.

« Ces cartes-là ne viennent pas de Masi-Manimba, elles viennent de Kinshasa. On va voir comment la conclusion sera faite par rapport à ce dossier et ça va changer toute la donne »

a t-il expliqué.

Par ici, Denis Kadima a fait savoir que plusieurs responsables et agents ayant commis des forfaits similaires ont été révoqués, notamment :

  • 20 agents opérationnels temporaires dans le Haut-Katanga pour monnayage des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs ;
  • 1 contrôleur technique territorial de Lubero pour harcèlement sexuel sur une femme mariée ;
  • 2 agents commis au centre d’inscription de l’EP 1 Mont Carmel dans la commune de Goma pour monnayage des opérations
  • Du secrétaire exécutif provincial a.i. à Mongala ;
  • Du logisticien de l’antenne de Bomongo dans la province de l’équateur et autres aussi à Kinshasa.
Lire aussi  Kwango : Cadre du Parti Politique "CRD", Racho Mayamba intronisé par sa base à Dinga où il a obtenu sa carte d'électeur

Autres choses, Denis Kadima a mis en garde des congolais qui procèdent à des enrôlements multiples, cet acte « constitue une infraction de faux en écriture». L’infracteur est passible à la déchéance de ses droits de vote d’éligibilité pour une durée de six ans, conformément aux dispositions de l’article 45 points 1 et 3 de la Loi portant identification et enrôlement des électeurs RDC.

Tout de même, Denis Kadima déclare que « la CENI dénonce avec la dernière énergie tous les actes tendant à jeter un discrédit au processus électoral. Elle invite les parties prenantes au processus électoral ayant des préoccupations à se rapprocher de la CENI pour des réponses idoines».

Noel Nzogu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *