SADC : Parti à Luanda pour ouvrir la réunion du Conseil des ministres, Kibassa Maliba passe le témoin de la présidence à l’Angola

En marge du 43e sommet des chefs d’État et de gouvernement de la SADC, le Ministre des Postes Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication, Augustin Kibassa Maliba a procédé ce dimanche 13 août 2023, à l’ouverture de la Réunion du Conseil des ministres de la SADC à Luanda en Angola.

A cette occasion, il a au nom d’Antipas Mbusa Nyamwisi, Ministre d’État en charge de l’Intégration Régionale de la RDC et Président sortant du Conseil des ministres de la SADC, empêché, passé le flambeau du Conseil des ministres de la SADC au Président entrant, Monsieur Tété Antonio, Ministre des Affaires Extérieures de l’Angola.

Serge Tshibangu, Haut Représentant du Président de la République Démocratique du Congo, a également pris part à cette réunion.

Dans son discours, Augustin Kibassa Maliba a expliqué que «c’est grâce à votre soutien constant et à votre dévouement inébranlable que nous pouvons maintenant contempler avec fierté les progrès significatifs et les avancées graduelles que nous avons réalisés pour concrétiser notre aspiration collective à une Région pacifique et prospère, en dépit d’énormes défis qui jalonnent encore notre parcours en tant que communauté ».

«Je voudrais, à l’occasion de cette allocution qui marque la fin de mon mandat en tant que Président du Conseil des ministres de la SADC, exprimer ma reconnaissance envers vous tous, Excellences Mesdames et Messieurs les ministres, chers collègues, pour le soutien manifesté envers la République démocratique du Congo tout au long de l’exercice de notre mandat à la tête de cette éminente organisation»

a déclaré Augustin Kibassa Maliba

Ci-dessous, l’allocution prononcée par Augustin Kibassa Maliba, Ministreo des PTNTIC, au nom de Mbusa Nyamwisi, Ministre de l’intégration régionale de la RDC et Président du Conseil des ministres de la SADC, empêché, à l’occasion de l’ouverture de la Réunion du Conseil des ministres de la SADC à Luanda.

Son Excellence, Monsieur l’Ambassadeur Téte António, Ministre des Relations extérieures de la République d’Angola et Président entrant du Conseil des ministres de la SADC ;

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ministres et Vice-Ministres ;

Son Excellence, M. Elias. M Magosi, Secrétaire exécutif de la SADC ;

Ambassadeur Nazaré José Salvador, Directeur du Bureau de la SADC au Ministère des Relations Extérieures de la République d’Angola et Président du Comité des Hauts fonctionnaires de la SADC ;

Madame et Monsieur les Secrétaires exécutifs adjoints de la SADC ;
Mesdames et Messieurs, Délégués des pays Membres de la SADC ;
Mesdames et Messieurs, Membres du personnel du Secrétariat Exécutif de la SADC ;

Distingués invités à vos titres et qualités respectifs ;

Avec plaisir et honneur, je me tiens devant vous à l’occasion de la présente réunion du Conseil des ministres, préparatoire au 43e sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de notre Communauté. Permettez-moi avant tout d’exprimer ma gratitude envers mon cher frère et notre aimable hôte, Son Excellence l’Ambassadeur Téte António, Ministre des Relations Extérieures de la République d’Angola et Président entrant du Conseil des Ministres de la SADC, pour l’accueil exceptionnellement chaleureux et l’hospitalité dont nous avons bénéficié de la part du gouvernement et de l’ensemble du peuple angolais depuis notre arrivée dans cette magnifique ville de Luanda, en Angola et durant tout notre séjour.

Lire aussi  PTNTIC-Numérique : Le projet Africa Cloud Ecosystem au coeur des échanges entre Augustin Kibassa Maliba et une délégation du COMESA

Je voudrais, à l’occasion de cette allocution qui marque la fin de mon mandat en tant que Président du Conseil des ministres de la SADC, exprimer ma reconnaissance envers vous tous, Excellences Mesdames et Messieurs les ministres, chers collègues, pour le soutien manifesté envers la République démocratique du Congo tout au long de l’exercice de notre mandat à la tête de cette éminente organisation. Le rôle du Conseil des ministres de la SADC est vaste et exigeant, nécessitant un engagement infatigable pour assurer une exécution efficace des politiques et des programmes de la SADC, avec pour objectif de promouvoir et de renforcer l’intégration régionale. Tout au long de cette année, la RDC a été profondément émue par le soutien massif qu’elle a reçu de la part de tous les États membres, pendant qu’elle assumait la responsabilité du processus d’intégration régionale.

C’est grâce à votre soutien constant et à votre dévouement inébranlable que nous pouvons maintenant contempler avec fierté les progrès significatifs et les avancées graduelles que nous avons réalisés pour concrétiser notre aspiration collective à une Région pacifique et prospère, en dépit d’énormes défis qui jalonnent encore notre parcours en tant que communauté.

Mesdames et Messieurs les Ministres, Distingués invités,

Au cours de l’année écoulée, la Région a mis en œuvre diverses initiatives en adéquation avec le thème du 42e Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la SADC tenu à Kinshasa en août 2022. Ce thème, intitulé « Promouvoir l’industrialisation à travers l’agro transformation, la valorisation des minéraux et le développement des chaînes de valeur régionales en vue d’atteindre une croissance économique inclusive et durable », a guidé nos actions. L’atteinte de cet objectif requiert de la part de tous les Etats membres de notre communauté un engagement ferme et une coopération accrue.

Dans cette perspective, notre Région a entrepris des actions concrètes visant à améliorer la mise en œuvre des programmes d’industrialisation et d’intégration des marchés de la SADC, tels que définis dans le plan stratégique indicatif de développement régional de la SADC (RISDP, 2020-2030).

Parmi les réalisations majeures, nous pouvons citer la reconfiguration des projets et programmes issus du RISDP 2020-2030. Cette réaffectation s’est concentrée sur 90 projets et programmes régionaux prioritaires, choisis pour leur impact significatif sur l’amélioration des conditions de vie des citoyens de la SADC. Ces initiatives couvrent plusieurs domaines stratégiques prioritaires, à savoir :

Fondation : Paix, sécurité et bonne gouvernance,
𝗣𝗶𝗹𝗹ier 𝗜 : Développement industriel et intégration des marchés,
𝗣𝗶𝗹𝗹ier 𝗜𝗜: Développement des infrastructures en appui à l’intégration régionale,
𝗣𝗶𝗹𝗹ier 𝗜𝗜𝗜: Développement du capital social et humain,

Questions transversales : le genre, la jeunesse, l’environnement et le changement climatique ainsi que la gestion des risques de catastrophes,
Gestion stratégique du RISDP 2020-2030.

J’exprime ma profonde reconnaissance envers le Secrétariat pour l’énorme travail accompli dans l’identification de ces projets essentiels. Alors que nous transmettons le flambeau de la présidence du Conseil des ministres de la SADC à la République d’Angola, notre mission à venir consiste à persévérer dans la mobilisation de ressources financières pour la mise en œuvre de ces projets prioritaires, assurant ainsi un impact durable sur la qualité de vie de nos populations. À cet égard, nous devons persister dans nos démarches pour impliquer davantage nos Partenaires en vue de soutenir avec détermination la concrétisation de ces projets de grande importance.

Lire aussi  Gouvernement Suminwa : Les premiers mots de Kibassa Maliba, reconduit ministre des Postes Télécommunications et numérique

Mesdames et Messieurs les Ministres, Distingués invités,

Au cours de la dernière année, nous avons collaboré étroitement dans la conception des solutions en réponse à une multitude de défis menaçant de compromettre les avancées réalisées dans notre quête commune d’une Région intégrée et prospère. Parmi ces défis, nous avons dû faire face à une intensification des catastrophes naturelles, à des enjeux sécuritaires dans l’est de la RDC et le nord du Mozambique, ainsi qu’à la problématique du chômage des jeunes, pour n’en citer que quelques-uns. Je suis ravi de constater qu’en dépit de ces défis, notre Région a démontré que l’unité et la solidarité peuvent surmonter tous les obstacles.

Cette unité s’est manifestée lorsque le Conseil des ministres a approuvé en mars de cette année une aide humanitaire en faveur de notre pays frère, le Malawi, suite aux dévastations causées par le cyclone tropical « Freddy », ayant provoqué des pluies torrentielles et des inondations qui ont engendré des pertes humaines et des dommages majeurs aux infrastructures. Dans la même optique de solidarité et d’unité, lors de sa réunion tenue en août 2022, le Conseil a donné son aval au budget destiné à étendre la Mission de la SADC au Mozambique (SAMIM) pour soutenir ce dernier dans son combat contre le terrorisme et l’extrémisme violent dans la province de Cabo Delgado.

Mesdames et Messieurs les Ministres, Distingués invités,

L’avenir de notre Région repose sur les jeunes générations, qui représentent environ 75 % de la population de la SADC. Cependant, les niveaux élevés de chômage et le déficit de compétences continuent de limiter leur capacité à participer de manière significative à l’agenda de développement de la SADC. Il est crucial que nous continuions à explorer des voies pour autonomiser nos jeunes, libérer leur potentiel et créer des opportunités de réussite, afin qu’ils puissent contribuer pleinement à la prospérité de notre Région.

L’une des stratégies pour offrir des opportunités aux jeunes consiste à accélérer la mise en œuvre de l’agenda d’industrialisation, qui a le pouvoir de stimuler la croissance économique et de réduire la pauvreté. Je reste convaincu que notre Région, sous la direction de l’Angola, continuera à promouvoir cet agenda en mobilisant et en exploitant les ressources humaines et financières sous le thème « Capital humain et financier : Les principaux moteurs d’une industrialisation durable dans la Région de la SADC ».
Au cours de la dernière année, les ministres en charge de l’emploi et du travail de la SADC ont adopté le projet de protocole sur l’emploi et le travail.

Lire aussi  À Lubumbashi, Kibassa Maliba ouvre le forum RDC - Tanzanie sur les investissements dans les TIC

Ce protocole vise à faire de l’emploi un pilier central de la lutte durable contre la pauvreté dans la Région. Inspirée par les dispositions de ce protocole, notre Région doit s’engager dans la transformation structurelle de nos économies, la réforme des systèmes d’éducation et de formation, ainsi que l’amélioration de l’accès des jeunes aux financements et aux opportunités économiques.

Mesdames et Messieurs les Ministres, Distingués invités,

Je ne saurais clore mon propos sans exprimer la gratitude de la République Démocratique du Congo, et de son Président, S.E. Monsieur Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, envers le Secrétaire Exécutif de la SADC et son équipe, pour l’accompagnement sans faille lors de notre mandat. En cette occasion, je me dois de rendre hommage au Secrétaire Exécutif adjoint de la SADC, chargé des affaires institutionnelles, l’Ambassadeur Joseph Nourrice, qui quittera ses fonctions au Secrétariat à la fin du mois d’octobre de cette année. Vos services rendus, Monsieur le Secrétaire Exécutif adjoint à la Région que vous chérissez tant, resteront gravés dans nos mémoires, et nous vous adressons nos meilleurs vœux de réussite pour vos projets futurs.

Mesdames et Messieurs les Ministres, Distingués Invités,

Avant de passer le flambeau du Conseil des Ministres de la SADC au Président entrant, Monsieur Tété Antonio, permettez-moi d’insister sur trois points essentiels.
Tout d’abord, en tant que famille de la SADC, il est impératif de maintenir notre solidarité mutuelle lors des périodes difficiles. C’est précisément cet esprit qui a animé les fondateurs de la SADC lors de la création de cette organisation. Il existe un proverbe africain qui dit : « Un faisceau de bâtons est incassable », soulignant ainsi la puissance qui découle de l’unité.

Deuxièmement, nous devons persévérer dans notre engagement à focaliser nos efforts sur des projets et des programmes à impact significatif, destinés à améliorer la qualité de vie de nos citoyens. Cette quête doit demeurer notre objectif central et ultime.

Enfin, il est essentiel de continuer à communiquer les réussites, les jalons atteints, la valeur ajoutée et la pertinence de notre organisation, afin d’assurer que nos concitoyens comprennent pleinement les avantages de l’intégration régionale.
Excellence Monsieur l’Ambassadeur Tété Antonio.

En vous transmettant le leadership du Conseil des Ministres de la SADC, je ne doute nullement de votre compétence à poursuivre les formidables avancées enregistrées sur la voie du développement, approfondissant ainsi davantage l’intégration de notre Communauté.

Monsieur le Président entrant, permettez-moi de vous assurer du soutien inébranlable de la République Démocratique du Congo, tout au long de votre mandat que nous souhaitons fructueux. J’exhorte vivement mes collègues du Conseil à vous apporter le même soutien que celui dont nous avons bénéficié durant notre mandat.

Sur ce, c’est avec grand honneur que je remets la présidence du Conseil des ministres de la SADC à mon frère, Son Excellence l’Ambassadeur Téte António, Ministre des Relations Extérieures de la République d’Angola.
Muito Obrigado!
Thank you very much!
Asante Sana !
Merci beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *