SOCODA : Les auteurs des œuvres de l’esprit appelés à sauver leur patrimoine en souffrance !

Le Cabinet du Ministre de la Culture, arts et Patrimoine, Catherine Kathungu Furaha, n’est pas resté indifférent après avoir été scandalisé par le jugement du Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe sur la Convocation de l’Assemblée Générale Ordinaire

Alors que le monde des artistes congolais remercie leur autorité sectorielle, Catherine Kathungu Furaha d’avoir réussi à trouver la fumée blanche à la Société Congolaise des Droits d’Auteurs et Droits Voisins, SOCODA COOP-CA, qui subissait depuis des lustres une crise de gestion, grâce à la convocation de l’Assemblée Générale Ordinaire qui a permis d’avoir désormais des nouveaux animateurs avec Blaise Bula comme nouveau PCA (Président du Conseil d’administration) en remplacement Jossart N’Yoka Longo qui, ce dernier, ne semble pas être à son dernier forfait.

Désespéré, l’ancien Bureau N’Yoka Longo ne cesse de donner du travail inutile à la Justice avec des plaintes basées sur des mensonges qui provoquent des jugements à la hâte.

Surpris d’apprendre à travers les réseaux sociaux la surséance du Procès verbal de la dernière assemblée générale ordinaire de la SOCODA COOP-CA, le Ministère de la Culture fait savoir que l’activité avait prévu la coprésidence de la séance avec l’ancien Bureau N’Yoka Longo qui a répondu absent, négligeant ce grand rendez-vous tournant et historique de la SOCODA.

L’Assemblée Générale n’a connu aucune irrégularité !

Sans vouloir commenter la décision du juge civil, le Ministère de la CAP a soigneusement indiqué tous les éléments qui attestent que l’Assemblée Générale du 09 Février 2023 n’a connu aucune des irrégularités, ni dans l’acte de convocation et non plus dans le déroulement de la séance, mentionnées dans la décision du Juge du Tribunal de Grande Instance Kinshasa/Gombe. Voici les 3 points évoqués dans le communiqué :

Lire aussi  Retrait délibéré de M. Fayulu aux élections de 2023 : Ados Ndombasi propose à son président du parti de se sauver devant les congolais le 25 juin en retirant sa décision qui met en péril les efforts collectifs (Lettre Ouverte)
  • L’acte de convocation de ladite Assemblée Générale a été homologué par un arrêté du Conseil d’État ;
  • Le Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines rappelle au même moment que, contrairement aux déclarations des 9 Coopérateurs demandeurs dans la cause à la base de cette décision, l’Assemblée Générale Ordinaire du 09/02/2023 fut un grand succès dans la mesure où il a connu la participation de 52 Coopérateurs (présents et régulièrement représentés) comme cela ressort clairement du procèsverbal de ladite Assemblée.
  • L’ancien comité a été régulièrement invité pour coprésider la séance mais a délibérément choisi de ne pas se présenter.

À travers le même communiqué, « le Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines appelle les auteurs des œuvres de l’esprit, scandalisés par cette décision, au calme et les invite à exercer toutes les voies de recours légalement prévues afin d’inverser la position du Juge Civil visiblement surpris dans sa bonne foi.»

Notons que depuis son arrivée à la tête du Ministère de la culture arts et Patrimoine, Catherine Kathungu Furaha ne cesse d’imposer des réformes qui permettent de booster plusieurs services et sociétés rattachés à son ministère, le cas de la SOCODA COOP-CA qui longtemps était confondu à un patrimoine privé d’un groupe d’individus manifestement égoïstes.

Noel Nzogu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *