RDC : la mission conjointe MOE CENCO-ECC constate la victoire de Félix Tshisekedi

La mission d’observation électorale CENCO-ECC, a, dans un communiqué, dont une copie est parvenue à la rédaction de l’Infos-express.com ce jeudi 28 décembre, salué les efforts fournis par la Commission Électorale Nationale Indépendante et le gouvernement congolais ainsi que toutes les autres parties prenantes au processus électoral pour la tenue des scrutins combinés du 20 décembre 2023.

Dans ce communiqué de la MOE, le peuple congolais a accompli son devoir civique malgré les différents incidents observés dans les centres et bureaux de vote.

« La MOE CENCO-ECC, grâce au dispositif de comptage parallèle des voix qu’elle a mis en place, constate qu’un seul candidat s’est largement démarqué des autres avec plus de la moitié des suffrages à lui seul. Cependant, elle a documenté de nombreux cas d’irrégularités susceptibles d’affecter l’intégrité des résultats des différents scrutins, en certains endroits. La MOE met, de ce fait, à la disposition de toutes les parties prenantes un document en annexe reprenant ces irrégularités documentées »

peut-on lire dans le communiqué.

Le communiqué renseigne que la mission d’observation électorale invite la Commission Électorale Nationale Indépendante, la Cour constitutionnelle ainsi que d’autres cours et tribunaux à tirer, en toute responsabilité, toutes les conséquences qui s’imposent, en fonction de l’incidence sur la base des calculs des résultats avant de proclamer respectivement les résultats provisoires et définitifs des différents scrutins.

La MOE CENCO-ECC demande à la CENI de préciser le nombre de BVD qui ont ouvert le 20 décembre 2023, et ceux qui ont ouvert après cette date, en informant aussi sur le nombre des dispositifs électroniques de vote (DEV), et bulletins qui ont été utilisés régulièrement dans le but de rassurer les parties prenantes.

Lire aussi  Crise au sein de l'ACP : Les transhumants du PPRD expiés, Papy Epiana retourne sa veste contre Gentiny Ngobila en se déboutant (Analyse)

Les congolais étaient appelés aux urnes le mercredi 20 décembre 2023 pour élire leurs dirigeants à tous les niveaux. L’opération de vote qui ne devrait prendre qu’un seul jour, a été prolongée jusqu’au mercredi 27 décembre dans certains bureaux de vote qui n’avaient pas pu recevoir les électeurs le premier jour à la suite du retard déploiement des kits électoraux, voire jusqu’à dimanche dans d’autres coins du pays pour les mêmes motifs.

Le collectif de certains candidats de l’opposition dont Martin Fayulu, Dénis Mukwege et Théodore Ngoyi, a exigé la réorganisation des élections ce, à l’en croire, en raison de plusieurs irrégularités qui ont émaillé ces élections.

Par ailleurs, la Commission Électorale Nationale Indépendante a débuté avec la publication des résultats de l’élection présidentielle. La centrale électorale a déjà publié les résultats du scrutin présidentiel des Congolais de la diaspora ainsi que d’autres provinces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *