Butembo ne jure que sur la Candidate N°7, Catherine Kathungu, une marrée humaine présente au lancement de sa campagne

Qui d’autre comme candidat peut faire mieux que Catherine Kathungu Furah qui, ce mardi 28 novembre 2023, a procédé au lancement proprement dit de sa campagne électorale au rond point VGH devant une dizaine de milliers des bubolais qui sont venu en masse pour première l’acceuillir et écouter son message entendu leader du terroir.

Ministre Nationale de la Culture, arts et patrimoine, Catherine Kathungu Furaha a remercié ses frères et soeurs de la région, qui ont tout laissé pour vivre ce moment chaleureux de communion et de redevabilité à l’égard du mandat qu’elle a eu à obtenir au gouvernement en tant que ressortissante de la Ville de Butembo.

Pour ses trois années de gestion, Catherine Kathungu Furaha a énuméré les multiples réalisations qu’elle a faite à l’intérêt de la ville de Butembo.

Hormis la promotion de la jeunesse et des artistes à travers des multiples festivals qui ont été organisés, sans compter les activités parascolaires, Catherine Kathungu Furaha, grâce à ses capacités managériales, avait obtenu le financement de la construction d’un centre culturel pour la ville de Butembo qui est en phase de gros oeuvre.

Catherine Kathungu Furaha avait également mené plusieurs actions humanitaires, notamment la fourniture des forages, la construction des ponts et la réfection de plusieurs écoles.

Ces actions sont pour elle normale vu le coeur d’humaniste qu’elle a. Elle a passé sa vie à défendre les démunis et les personnes en manque de moyens financiers, ce, à travers son métier d’avocat.

Le numéro 07, comme chiffre de bénédiction, Catherine Kathungu Furaha a sollicité les voix des bubolais afin de lui permettre de siéger à l’Assemblée nationale pour mieux mener des plaidoyers qui vont à l’intérêt de la ville.

Lire aussi  Kwilu : Me Papy Labila draine une foule incalculable à son acceuil dans la ville d'Idiofa, son fief électoral

Pour Catherine Kathungu Furaha, les femmes aussi peuvent changer les choses, c’est ainsi qu’elle a plaidé pour son électorat.

Cette mobilisation historique a été réussie grâce aux chefs d’antennes de son parti Union Nationale Congolaise (UNC) cher à Vital Kamerhe, mais aussi grâce à la Fondation Me Cathy Furaha qui a porté cette candidature voulu et réclamée par la communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *