Échanges des voeux au Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines : Catherine Kathungu renforce la culture du vivre ensemble et du partage

Catherine Kathungu Faraha, ministre de la Culture arts et Patrimoine, a avec toute convivialité échangé des voeux avec tous ses collaborateurs du Cabinet et du Secrétariat Général. Une famille pour elle d’imposer un bon climat de collaboration

C’était un moment convivial qu’elle a eu à passer avec ses collaborateurs notamment du cabinet et certains de l’ensemble de l’administration de son secteur, le Ministre de la Culture, arts et Patrimoine, Madame Catherine Kathungu Furaha a pris part personnellement le Samedi 4 Février 2023 à la cérémonie d’échanges des voeux afin d’encourager les siens.

« L’Agapė qui nous réunit, ce jour, en ce Palais, intervient dans un contexte d’enfantement douloureux d’un nouveau Congo, dont vous êtes tous, à vos titres et qualités respectifs, les principaux geniteurs »

a t-il fait savoir d’entrée de jeu.

Ladite cérémonie a eu lieu dans la halle du Musée National de la RDC et a été dirigée par le Directeur de Cabinet du Ministre, le Professeur Joseph IBONGO GILUNGILA qui n’a pas manqué de mots justes à placer justifiant la circonstance.

Comme dans un moment de bilan, Joseph Ibongo Gilungila a énuméré les défis qu’a fait face le ministère depuis le début de l’année 2022 sous la direction de Catherine Kathungu Furaha, notamment :

1. La Précarité des infrastructures culturelles et administratives; 2. L’absence et l’obsolescence des textes légaux et réglementaires dans les différents secteurs de la culture; 3. L’insuffisance des moyens financiers ou mieux, du crédit budgétaire alloué au secteur culturel; 4. L’absence des infrastructures et équipements culturels et du Patrimoine ; 5. L’insuffisance des mécanismes de protection des biens culturels dans les zones en conflits ; 6. La destruction de certains sites historiques par certaines sociétés industrielles pour l’exploitation des carrières ; 7. La crise persistante à la société congolaise des Droits d’Auteurs et Droits voisins.

Lire aussi  RDC : F. Tshisekedi crie contre l’intolérance politique et la violence qu’a été victime M. Fayulu à Tshikapa

Les actifs

En dépit de ces difficultés si énormes, le Dircab Joseph Ibongo a fait savoir que certaines actions ont pu être menées, grâce à l’engagement et à l’opiniâtreté de Madame le Ministre, Catherine Kathungu Furaha.

Il s’agit notamment de :

  1. La poursuite de la supervision de la construction du Centre Culturel et Artistique de l’Afrique Centrale érigée au Boulevard Triomphal ; poursuite de travaux de réhabilitation du site historique de Nsiamfumu au Kongo ; le début dans les très prochains jours de construction de deux centres culturels dans les provinces du Sud et Nord-Kivu, projets inscrits dans la loi des finances publiques, exercice 2023 publiée en décembre 2022 par son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République et Chef de l’Etat ;
  2. Poursuite des efforts pour la promotion de la Rumba Congolaise dans le cadre de son inscription sur la liste indicative du Patrimoine Culturel immatériel de l’Humanité ;
  3. L’adoption du Décret portant Création, Organisation et Fonctionnement de la Commission Nationale chargée du Rapatriement des Biens Culturels, des Archives et des Restes des Corps Humains, soustraits du Patrimoine culturel congolais,CNR/PCC en sigle.
    • Avec Engagement formel de la Belgique pour la Restitution des Biens Culturels par le Roi des Belges lors de sa visite officielle en RDC.
    • La restitution symbolique du masque SUKU KAKUUNGU dans les collections nationales congolaises.
  4. Appui à l’Initiation d’une Loi relative à la sauvegarde et valorisation du Patrimoine Culturel matériel immatériel du Sénateur Didier MUMENGI et la participation des Experts du Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines
    • Le projet d’Ordonnance-Loi déterminant les Principes fondamentaux concernant la culture et les Arts par le Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines;
    • Le Projet d’Ordonnance-Loi relative à la propriété littéraire et artistique dont la plus grande innovation consiste en la libéralisation des organismes de gestion collective des Droits d’Auteurs et Droits voisins.
Lire aussi  1 an de la CONPAAP : Serge Kayembe Mwadiamvita signe la charte de l'Union Sacrée

À ce sujet, faut-il rappeler la récente victoire de Madame Catherine Kathungu, passionnée de la lutte en faveur des personnes défavorisées, sur la tentative de privatisation du domaine de la collecte et gestion des Droits d’Auteurs ; le Conseil d’Etat a finalement tranché la reconaissance du Ministère de la Culture comme autorité administrative compétente de la SOCODA et la convocation hic et nunc de l’Assemblée Générale ordinaire pour ce Jeudi 09 février au MNRDC.

KATHUNGU immortalisée

Par ailleurs, au cours de la même cérémonie, le Journaliste écrivain, Magloire Paluku, qui est également conseiller culturel au cabinet, a dévoilé sa composition musicale où il a également retracé les actions de Catherine Kathungu Furaha au cours de l’année 2022.

Magloire Paluku a évoqué dans sa chanson la revalorisation de la Diplomatie Culturelle Congolaise qui a fait accepté aux afro-descendants du Panama, Mexique, Canada, Etats-Unis et autres, que la RDC est leur Pays d’origine.

Une acceptation subséquente au Repérage du Site Nsiamfumu dans le Kongo Central comme non seulement porte de sortie mais aussi un lieu mythique de négoce, d’achat et d’embarquement des Esclaves en Afrique en destinations de l’Amérique et celui de Porto Bello au Panama comme porte d’entrée en Amérique Latine et l’achat de la Maison de la Culture africaine et des Afro descendants.

Notons que Catherine Kathungu Furaha a réussi à ramener la RDC sur la scène Internationale dans le domaine de la Culture notamment avec la contribution de la RDC sur les Politiques Culturelles, UNESCO, MondialCult 2022, Mexico et au niveau du continent CEEAC avec la Présidence du Cinquantième anniversaire de la convention sur le Patrimoine mondial à Yaoundé au Cameroun.

Lire aussi  RDC : « Un artiste peut choquer mais il ne doit pas blesser…»[ Catherine KATHUNGU à Junior Nkole accompagné d'Ados Ndombasi ]

Après avoir passé en revue ce bilan de l’année passée, tout laisse croire que la Ministre Catherine Kathungu a réussi sa mission, celle de faire de la culture de la RDC, « le véritable levier du développement ».

Noel Nzogu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *