Exclusif : Dernière étape pour la Construction d’un grand centre culturel à Butembo, voici les mots de Catherine Kathungu après la signature du contrat avec Ets YETU

Après avoir posé la première pierre il y a trois semaines, la Ministre de la Culture, arts et Patrimoine, Catherine Kathungu Furaha a procédé, ce Jeudi 31 août 2023, à la signature du contrat avec les responsables des établissements YETU pour la construction du plus grand centre culturel de la ville de Butembo.

Très émue pour cette étape, Catherine Kathungu inscrit cet acte comme un signe de changement qui commence par la culture.

« J ai été satisfaite de l’accomplissement de cette dernière étape, c’est une première dans notre secteur, je pense que c’est le début du changement à partir de la culture. C’est le secteur le plus négligé qui sauvera ce pays finalement »

a t-elle réagi auprès de la rédaction d’Infos-Express.com.

Cet édifice de 3 niveaux avec plusieurs compartiments dont une galerie d’arts, une salle de spectacle, une bibliothèque et un musée, sans compter les bureaux, pourra être servi à la population dans maximum six (6) mois.

« Les constructions vont commencer d’ici là et j’espère que dans 6 mois les ouvrages peuvent nous être remis »

a rassuré la Ministre à l’égard des termes du contrat avec cette firme mieux réputée en matière de construction à l’intérieur du pays.

Investir dans l’homme !

Alors qu’elle avait dès le départ inscrit son mandat à la revalorisation de l’identité du congolais, Catherine Kathungu voit en cette oeuvre un travail sur l’homme et la protection de la mémoire collective.

Catherine Kathungu Furaha, Ministre de la Culture, arts et Patrimoine, en pleine signature d’un contrat pour la construction du centre culturel de butembo

« On peut beau multiplier les construction des centres de santé, celles des écoles, des universités, des bureaux administratifs et beaucoup d’autres choses qui ne sont pas du tout négligeables, mais si le travail sur l’homme échoue, tout le reste est une peine perdue. On instruit, on soigne, on attend un bon rendement d’un homme qui est caractérisé par l’éthique positive, celui qui aime sa patrie, celui qui concerve sa mémoire collective, celui qui connaît son histoire qui respecte et protège sa tradition, qui est fier de son identité et qui doit perpétuer et protéger son patrimoine matériel et immatériel pour les générations présentes et avenirs, celui qui est prédisposé à la créativité qui valorise ses oeuvres d’esprit et celles des autres. L’homme respectueux de la loi qu’il maîtrise, l’homme respectueux des valeurs des droits, c’est à dire les obligations et les devoirs. Voilà l’homme que la culture façonne! »

a t-elle déclaré à cœur ouvert.

Pour la patronne de la culture, les congolais doivent revenir à leurs sources pour proteger leurs traditions et conserver leur mémoire collective.

Lire aussi  Culture : Catherine KATHUNGU et Jeannot LETAMBA s'activent pour la tenue du Festival Afrique Centrale à Berlin

Pour ce faire, le lieu par excellence du travail sur l homme c’est « le sanctuaire de la culture» selon Kathungu Furaha.

Ayant obtenu l’avis de non objection auprès de la Direction Générale de contrôle des marchés, ce marché, la construction dudit centre, va coûter exactement 824.158 dollars américains.

La cérémonie de la pose de première pierre a précédé la signature du contrat pour la simple raison des déplacements des parties contractantes vers la capitale pour la signature du Contrat.

Les bubolais et les bubolaises, qui remercient déjà celle qu’elles appellent « Maman Cathy », attendent impatiemment l’achèvement des travaux de construction de ce grand centre culturel de Butembo pour permettre aux artistes et à la jeunesse de toute la communauté du Nord-Kivu à exprimer leur talent dans un environnement qu’ils méritent.

Signalons que les travaux de construction d’un autre Centre culturel de 4 niveau seront bientôt lancés à Mwenga au Sud-Kivu, toujours grâce au plaidoyer réussi de la Ministre Catherine Kathungu Furaha.

Noel Nzogu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *