Goma : les mouvements citoyens s’opposent à l’opération conjointe FARDC-MONUSCO « Spring Bok »

Au ledemain du lancement de l’opération Springbok par la MONUSCO en collaboration avec les FARDC pour faire face aux menaces sécuritaires qui pèsent sur la ville de Goma et la cité de Sake, des réactions fusent de partout. La récente est celle des mouvements citoyens œuvrant dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu dans l’est de la RDC.

Dans une déclaration rendue publique devant la presse ce lundi 6 novembre 2023, ces mouvements pro-démocraties s’inscrivent en faux contre cette initiative de la MONUSCO. Ils expliquent leur position par ce qu’ils qualifient “d’inefficacité” de cette mission onusienne face à l’insécurité depuis plusieurs années, dans la partie Est de la RDC.

« Nous interpellons nos autorités politco-administratives et militaires Congolaises qu’aux vues, de ces expériences malheureuses que nous avons envers la MONUSCO, la population n’est pas d’accord avec l’opération conjointe car, elle-même, avait déclaré que les terroristes du M23/RDF étaient lourdement armés plus que les FARDC. Ses déclarations ont été qualifiées de complicité contre la République Démocratique du Congo et son peuple et ont poussé plusieurs manifestations populaires dans les villes et agglomérations de Goma, Butembo, Beni, Kiwanja, Kasindi, Uvira et Kanyabayonga, où plusieurs compatriotes sont morts et condamnés »

a indiqué Héritier Nyamwami, militant du mouvement citoyen LUCHA lors de la lecture de la déclaration.

Dans cette déclaration, les militants des mouvements citoyens demandent aux autorités, de ne plus renouveler le mandat de la MONUSCO.

Toutefois, ils expriment leur soutien aux FARDC, à qui, selon eux, revient la responsabilité de défendre l’intégralité du territoire et la souveraineté du peuple Congolais. Pour y arriver, ils émettent le vœu de voir des opérations militaires être lancées dans les zones sous contrôle du M23, afin rétablir la paix et la sécurité.

Lire aussi  RDC : Félix Tshisekedi exhorte aux 250 délégués des jeunes venus des 26 provinces à appartenir à une seule tribu qui est le Congo

Ismaël Kabuyaya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *