L’Opposant Ados Ndombasi fait son comeback avec « Alternative 2028 » pour rendre la RDC « une grande nation » (Interview exclusive)

Ados Ndombasi, député national de la législature passée a lancé ce Mercredi 13 Mars un nouveau regroupement politique dénommé « Alternative 2028 ». Dans une interview exclusive accordée à l’Infos-Express.com, l’ex- cadre du parti politique Ecide de Martin Fayulu, fustige la posture de ses pairs de l’opposition à la veille des élections qui selon lui, se sont livrés à des « critiques creuses » pour se ranger en ordre de bataille.

Ados Ndombasi, acteur politique de l’opposition en RDCongo lors du lancement de son regroupement politique « Alternatives 2028 »

À l’en croire, « Alternative 2028 » veut mettre en place un Congo de paix, de fierté, de prospérité, de justice et s’inscrit à un renouvellement de la classe politique actuelle pour un changement positif du pays.

INTERVIEW :

INFOS-EXPRESS.COM : Vous avez lancé votre plateforme aujourd’hui. Pourquoi avez-vous décidé de créer une autre plateforme en dehors de toutes les autres qui existent déjà dans l’environnement politique congolais ?

Ados Ndombasi : Il faudrait savoir que notre pays, la RDC, vient de boucler son 4e cycle électoral par les scrutins de décembre 2023, cela nous a permis de comprendre qu’à ce jour nous avons une opposition qui est divisée, faible.

Nous savons également que l’environnement politique congolais a besoin d’une opposition qui est politiquement crédible, une opposition capable de se rallier derrière l’intérêt du peuple congolais. Nous avons remarqué que l’opposition a eu énormément de retard pour s’organiser avant d’aller aux élections, pour le cas d’espèce, les scrutins de décembre 2023.

Les candidats présidentiables au niveau de l’opposition n’ont pu s’entendre pour présenter quelque candidat commun. Cela n’a pas été possible, parce que nous pensons que les égos n’ont pas permis d’avoir une entente pour présenter un seul candidat.

Lire aussi  RDC : « Dire que le Gouvernement SAMA n'a rien fait ou doit démissionner, c'est faire preuve de cécité » [Thierry Monsenepwo à Steve Mbikayi]

Au regard de ce qui précède, nous nous disions qu’il est temps de remédier, de trouver une solution, de sorte de reconstituer l’opposition congolaise afin de la façonner en des alternatives crédibles pour 2028.

INFOS-EXPRESS.COM : Pensez-vous que la genèse de votre plateforme apportera une touche particulière dans ce pays qui regorge plusieurs autres plateformes politiques ?

Ados Ndombasi : Nous l’espérons bien, car nous serons différents. Voyez-vous lorsque je parle d’opposition réfléchie, c’est une sorte d’opposition qui propose, aspire au changement.

Ce n’est pas parce que la majorité est au pouvoir que nous devons voir le pays ne pas aller de l’avant. Non, notre souhait est de voir le pays gagner. Le Congo doit avancer. C’est cela notre combat. Nous viendrons avec des propositions. Lorsque les autorités se comportent mal, nous le dénoncerons, sans ambages.

Mais en aucun cas nous ferons du mal à notre nation parce que nous ne sommes pas au pouvoir. Aujourd’hui, la RDC est attaquée par le Rwanda, faudrait-il être divisé sur cette question ? Nullement. Lorsque le pays est attaqué, nous en devenons un. Nous formons un ensemble contre un ennemi commun qui s’appelle le Rwanda.

INFOS-EXPRESS.COM : Votre plateforme s’alignera-t-elle dans l’opposition ou dans la majorité. Si oui pourquoi et si non pourquoi ?

Ados Ndombasi : Nous sommes une plateforme de l’opposition. Je vous l’ai dit tantôt qu’il y a un vide qui s’est constaté au niveau de l’opposition. Raison pour laquelle nous avons créé cette Alternative 2028. C’est un regroupement de l’opposition, nous restons dans l’opposition.

J’ai toujours été un opposant. Mon parcours le démontre clairement. J’étais à l’opposition avec Martin Fayulu, et j’ai soutenu la candidature du Dr Denis Mukwege.

Lire aussi  RDC: « Une propédeutique géopolitique vous aurait épargné cette concaténation tendancieuse » ( Réplique de Thierry Monsenepwo contre l'Ambassadeur Barnabé Kikaya )

Donc, je n’ai jamais changé de camp. Je suis toujours opposant. Mon combat, c’est le Congo, mon combat, c’est de faire de ce pays une grande nation, le valoriser ainsi que son peuple. Il est anormal d’avoir un pays si riche avec 27 millions de congolais être en insécurité alimentaire, alors que le pays a vocation à nourrir 2 milliards de personnes, tandis que nous avons 12 millions d’enfants qui souffrent de la malnutrition. Donc nous ne faisons que poursuivre un combat que nous avons commencé depuis bien longtemps, en 1992.

INFOS-EXPRESS.COM : Votre plateforme regorge de partis politiques ? Si oui, combien ?

Ados Ndombasi : Il en existe plusieurs, dont le dénombrement exact ne sera pas possible. La plateforme est constituée des mouvements citoyens, des partis politiques, des quelques personnalités politiques.

Dans quelques mois, ne soyez pas étonné, qu’au cours de notre prochaine conférence de presse, nous vous annoncerons que nous sommes l’une des plus grandes plateformes politiques, avec un plus grand nombre de partis politiques.

INFOS-EXPRESS.COM : la Haute Cour a rendu public hier les résultats sur les contentieux électoraux. Pensez-vous que ces résultats reflètent la volonté de l’électorat congolais ?

Ados Ndombasi : C’était une honte. Il était temps, comme je vous l’ai dit, de questionner sur le rôle de cette CENI. Si au lieu d’être un organe indépendant, transparent, crédible s’est transformée en une institution budgétivore. Et pour ce, des conflits socio-politiques.

Nous devrions également nous poser la question sur le caractère républicain de la Cour constitutionnelle, et de notre appareil judiciaire en général. Est-il impartial? Parce que je pense que nous assistons à une dérive dangereuse où la justice est devenue un instrument politique au service des intérêts des plus forts et des plus riches. Pour moi, je rejette tout. Les résultats de la CENI et ceux de la Cour constitutionnelle. C’est une honte pour notre nation.

Lire aussi  CENI: Devant la jeunesse congolaise, Paul Muhindo annonce pour « bientôt le début de l’opération de la révision du Fichier électoral »

INFOS-EXPRESS.COM : Qui est derrière Ados Ndombasi ?

Ados Ndombasi : Je peux vous confirmer que nous avons DIEU qui est derrière nous. Nous avons aussi cette volonté de changer la République Démocratique du Congo. C’est ce qui nous motive. C’est ce qui nous a donné cette énergie à créer avec les amis cette plateforme que l’on appelle Alternative 2028.

Lors des échéances électorales de décembre 2023, les leaders de l’opposition : Moïse Katumbi, Martin Fayulu, Denis Mukwege et Delly Sesanga n’ont pas réussi à désigner un candidat commun face au candidat du pouvoir, Félix Tshisekedi. Tout de même, en 2028 Ados Ndombasi et son regroupement « Alternative 2028 » tenteront de faire l’unanimité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *