Maniema : plusieurs cas de diarrhée suivis de décès enregistrés dans le territoire de Kabambare, les autorités sanitaires alertées

Dans le territoire de Kabambare, dans la province du Maniema, une épidémie de diarrhée sévit. Jusqu’à présent, plus de 250 cas et quelques décès ont été signalés par les sources locales. Le député provincial Théophile Buleli, qui a lancé l’alerte en citant des sources locales, soupçonne qu’il s’agit d’une épidémie de choléra. Les autorités compétentes n’ont pas encore déclaré officiellement l’épidémie.

Selon Théophile Buleli, cette situation dure depuis deux semaines et les aires de santé de Kalonda-Kibuyu, Kabeya et Tchuki sont les plus touchées.

« La situation sanitaire dans le territoire de Kabambare, en particulier dans le secteur des Babuyu, est plus que préoccupante et nous interpelle »

a-t-il déclaré.

De poursuivre :

« Les informations dont nous disposons indiquent qu’une épidémie de choléra sévit depuis deux semaines dans plusieurs villages des aires de santé de Kalonda-Kibuyu, Kabeya et Tchuki. Selon les sources locales, quelques décès ont déjà été enregistrés, ainsi qu’environ 250 cas de maladie. Leur prise en charge est insuffisante et ne répond pas efficacement aux besoins réels des patients »

a t-il ajouté.


Le député local demande aux autorités compétentes et aux organisations sanitaires de venir en aide à la population touchée en raison dumanque de fournitures médicales, car elle ne sait pas à qui s’adresser

« C’est pourquoi, étant donné l’ampleur de cette situation qui constitue une urgence sanitaire et afin d’éviter les conséquences désastreuses, nous demandons instamment au gouvernement provincial du Maniema de prendre des mesures sanitaires responsables pour endiguer cette épidémie qui ravage cette partie de la province. Nous appelons également les ONG et les acteurs de la santé à venir en aide à la population afin de sauver des vies, car la vie humaine est sacrée »

a t-il plaidé.


Le choléra est une maladie diarrhéique aiguë causée par une bactérie qui se propage par l’eau et les aliments contaminés. Les symptômes comprennent des diarrhées, des vomissements et des crampes abdominales. Dans les cas graves, le choléra peut entraîner la déshydratation et la mort.

Lire aussi  Kasumbalesa : 5 morts et plus de 20 malades de choléra enregistrés en une semaine

Fort dommage, les autorités sanitaires du Maniema n’ont pas encore officiellement déclaré l’épidémie de choléra dans les régions mentionnées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *