RDC : William Mukambila, l’artisan de l’amitié scellée entre la Jeunesse congolaise et le Président Félix Tshisekedi !

C’est un pari gagné de la part du Conseil National de la Jeunesse qui a pu mobiliser un grand nombre de jeunes qui ont répondu présents le Mercredi 30 Novembre 2022 au Palais du Peuple pour une rencontre qualifiée de « rendez-vous de Paix et de l’Unité Nationale pour notre pays » avec le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à l’occasion de la clôture du mois de la Jeunesse Africaine.

Dans une salle surchauffée par les chants et slogans scandés par les jeunes dits « Forces du progrès » que le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a effectué son entrée, sur le coup de 11h45′ sous les ovations d’une jeunesse heureuse de communier avec le premier des congolais et qui s’en ai suivi l’exécution de l’hymne national.

Le Président du CNJ (Conseil National de la Jeunesse), William Mukambila a, dans son mot de bienvenue, dressé le tableau des réalisations du Chef de l’État en faveur de la Jeunesse, les problèmes qui défavorisent cette jeunesse, ainsi que tous ses desiderata ou projets.

Quant à la volonté du Chef de l’État de voir les jeunes émerger et jouer un rôle moteur dans le développement de notre pays, William Mukambila énumérés certaines réalisations dont la mise en place de la société Transacademia avec plus de 100 Bus qui devront arriver incessamment à Kinshasa ; la création du fonds de garantie pour l’entrepreneuriat des jeunes le Service National; l’embauche de plusieurs jeunes dans divers entreprises publiques et à certains postes de responsabilité.

William Mukambila, Président National du Conseil National de la Jeunesse lors de Face à la Jeunesse dans la salle des congrès du Palais du Peuple

« Dans le secteur de la sécurité, nous constatons l’engagement ferme du Président de la République pour finir avec les mouvements terroristes et les groupes rebelles qui opèrent à l’Est et qui troublent la quiétude de nos concitoyens. Son appel à la mobilisation nationale est aujourd’hui saisi par la Jeunesse avec comme conséquence l’enrôlement de plusieurs milliers des hommes dans les forces armées de la RDC. Conscients de la menace permanente qui pèse sur notre nation, nous demandons aux élus du peuple de faire de la question de la formation militaire pour les jeunes une obligation constitutionnelle avant d’accéder aux études universitaires», a sollicité W. Mukambila tout en invitant la jeunesse à rester mobilisée derrière le Chef de l’État.

Lire aussi  Félix Tshisekedi aux militaires : « vous n’êtes pas n’importe qui, vous donnez votre vie pour sauver ce pays »

Le Président du CNJ a rappelé la tenue des consultations des différentes catégories des jeunes qu’il avait tenu du 27 décembre 2021 au 20 Nombre 2022 pour récolter les vrais problèmes des jeunes afin d’élaborer un plan stratégique de la jeunesse, chose qui a produit plusieurs projets répartis axes à savoir :

  1. La mise en œuvre du Projet «ELENGE LONGA NZALA» pour lutter contre le chômage des jeunes et l’amélioration du social de la population par l’agriculture.
  2. le Projet « ELENGE NA MUSALA » pourra réinsérer plus de 26 milles jeunes par an dans l’étendu du territoire national de la RDC à travers des formations de métier pour créer une main d’oeuvre de qualité et une classe moyenne soutenue
  3. la construction des maisons des jeunes dédiées à la formation dans toutes les provinces et la construction d’un siège national pour le Conseil National de la Jeunesse.

Pour y parvenir, William Mukambila a plaidé auprès de présidents de deux chambres du parlement présent dans la salle pour l’augmentation des crédits alloués au CJN afin de lui permettre de fonctionner et exécuter ses projets.

« Chers Jeunes, disons non aux manipulations de certains acteurs socio-politiques qui avancent avec intentions inavoués pour diviser la jeunesse» a interpellé William Mukambila, l’artisan de l’amitié scellée entre la Jeunesse congolaise et le Président Félix Tshisekedi.

Prenant la parole, le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi a demandé à l’assistance d’observer une minute de silence en mémoire des compatriotes victimes de la barbarie rwandaise sous couvert du M23.

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de laa République Démocratique du Congo lors de Face à la Jeunesse dans la salle des congrès du Palais du Peuple

Rappelant la reconnaissance historique des actions héroïques de la jeunesse dans le cours de notre histoire politique, Félix Tshisekedi a reconnu que la Jeunesse constitue également un énorme potentiel pour le développement socio-économique de notre nation.

Lire aussi  Présidentielle 2023 : François Muamba convaincu de la « Réélection » de Félix Tshisekedi grâce aux exploits des finances publiques enregistrés au 1er mandat

S’il existe cependant un écueil de taille qui est venu freiner toutes les initiatives pro-jeunesse, a dit Fatshi, c’est le faible taux d’investissement dans les secteurs de l’éducation et de l’emploi qu’il compte à tout prix améliorer.

Il a préconisé comme remède celui d’associer la jeunesse à la gouvernance de notre pays et de la responsabiliser dans son processus de développement, comme le témoignent les récentes nominations dans les entreprises et autres administrations publiques ainsi que dans la territoriale.

Après une invitation aux jeunes à participer massivement aux prochaines élections non seulement comme électeurs mais aussi et surtout en se présentant aux différents postes à pourvoir, le Président de la République a relevé deux défis auxquels sont confrontés notre jeunesse, que sont l’éradication du fléau de la haine et du tribalisme ainsi que celui de l’émergence d’une jeunesse résiliente et engagée, qui participe au développement de la République Démocratique du Congo à travers différentes activités incluant entre autres : l’entrepreneuriat, l’innovation, l’accroissement du civisme, des valeurs citoyennes et la promotion de la bonne gouvernance.

S’en est suivi, en conclusion, un échange mené par le Président National du Conseil National de la Jeunesse William Mukambila, au cours duquel le garant la nation a repondu aux préoccupations de certaines catégories de jeunes, telles que les entrepreneurs, les étudiants, la société civile et ce, à la grande satisfaction de tous.

Concernant les accusations faites par les jeunes à l’endroit des membres du Gouvernement, le Président de la République a accordé à quiconque qui détiendrait les preuves qui lui permettront de le limoger sans délai.

Lire aussi  Agression rwandaise au Nord-Kivu: Voici les mesures drastiques arrêtées par le Conseil Supérieur de La Défense de la RDC (Communiqué)

Il faut noter par ailleurs que le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a réitéré sa promesse de créer des millionnaires congolais jeunes car pour lui «les miracles sont possibles en RDC ».

Noel Nzogu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *