Rencontres du Chef de l’État et la Jeunesse congolaise : Daniel Mukendi met fin aux polémiques rétrogrades du travail de l’unité ( Mise au point )

Le 30 Novembre 2022 de 10H à 14H à la salle du congrès au palais du peuple, le Bureau du Conseil National de la Jeunesse a organisé un échange libre, patriotique et démocratique entre le Chef de l’Etat et la jeunesse congolaise dans sa diversité, autour des questions majeures qui préoccupent cette dernière. Par cette initiative, le bureau du Conseil National de la Jeunesse reste dans l’accomplissement de l’un de ses devoirs en rapport avec sa mission, celui de servir d’interface entre les organisations, associations et mouvements des jeunes et les autorités Etatiques. Dans le cas d’espèce, le Président de la République. 

La tenue de cette activité a déclenché de vives critiques chez certains jeunes n’ayant pas accès à l’intérieur de la salle de Congrès du palais du peuple, soient n’ayant pas d’invitation pour participer à cette activité de haute portée patriotique. Leur point de vue est que cette activité du bureau du Conseil National de la Jeunesse serait mal organisée notamment du fait qu’il y eu un nombre des participants dépassant la capacité d’accueil du lieu choisi par rapport à l’effectif des jeunes ou à la démographie de la jeunesse congolaise. Pour les tenants de cette thèse, en organisant cette activité à l’hémicycle du palais du peuple serait carrément n’est pas tenir compte du nombre des jeunes. 

On se trouve de toute évidence face à une lecture quelque peu biaisée du fonctionnement du Conseil National de la Jeunesse. En effet, le Conseil National de la Jeunesse en ce qui concerne la participation ou l’invitation à une activité qu’il peut organiser, il fait recours aux structures spécialisées selon les domaines d’intervention en rapport avec la thématique de l’activité tout en tenant compte de la base des données des structures membres du CNJ-RDC gérer par le Secrétariat Exécutif du bureau. C’est pour une activité patriotique de masse populaire, par ailleurs, que le Bureau du Conseil National de la Jeunesse ne tient plus compte de sa base des données, mais plutôt, il s’ouvre à tout jeune ou toute organisation des jeunes qui voudrait prendre part à une telle manifestation en s’enregistrant préalablement. C’est toute une procédure que nous respectons et mettons souvent en place pour satisfaire les participants à nos activités de cette nature. 

En ce qui concerne l’activité patriotique du face à face entre le Chef de l’Etat Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO et la jeunesse congolaise, organisée par le bureau du Conseil National de la Jeunesse le 30 novembre 2022 à la salle du congrès au palais du peuple, cette activité était d’ordre populaire. Depuis l’annonce officielle de la dite activité, trois semaines avant, une vague d’enregistrement des jeunes ainsi que de leur structure envahissait chaque jour le siège du Conseil National de la Jeunesse pour confirmer la participation des uns et des autres. Ce qui a suscité l’engouement des jeunes qui souhaitaient à tout prix être présents dans un forum transparent et inclusif tant dans sa forme que dans son fond avec le Chef de l’Etat pour lui poser des questions sur différentes matières qui concerne la jeunesse congolaise pour le développement du pays. C’est à travers le secrétariat technique de cette activité que nous sommes parvenus à constater une montée fulgurante du nombre des participants qui est allée au-delà de la capacité d’accueil du lieu choisi.

Lire aussi  Urgent : Le Bureau Exécutif du Conseille National de la Jeunesse désavoue Yves Bunkulu et s'aligne derrière William Mukambila rétabli par le Conseil d'État [Déclaration]

Notre base des données, bien qu’elle va croissant, contient environ 1.300 structures des jeunes jusqu’à preuve du contraire du dernier enregistrement au Secrétariat Exécutif. L’hémicycle du palais du peuple symbole institutionnel comme temple de la démocratie, un cadre bien choisi réunissant tous les aspects protocolaires, à lui seul compte 3.500 places. Ce qui était justifiable avec notre base des données. Inviter 1.300 jeunes dans une salle de 3.500 places, il n’y a pas match, il y a de la place pour tous dans ce cas de figure. Avec l’engouement d’enregistrement des participants, nous sommes partis de 3.500 places prévues à plus de 55.000 jeunes enregistrés désirant participer à l’activité, alors que nous avions déjà confirmés la date et le lieu selon notre agenda commun harmonisé avec la Présidence de la République.

C’est là que nous avions pensés à la modification de l’emplacement des participants pour n’est pas se retrouver dans un cul de sac. Nous avons tenus compte des organisations déjà membres du CNJ-RDC et celles qui s’étaient fait enregistrées bien avant.

Vu le engouement et le sentiment patriotique qui a animé les jeunes, il était impérieux de bien vouloir prendre des dispositions pratiques pour satisfaire tant soit peu tout jeune qui s’était fait enregistré. A cet effet, nous avons procédé à réserver l’esplanade du palais du peuple pour servir d’espace pour les participants afin de suivre en direct par écran géant le déroulement des échanges avec le Président de la République. C’était juste dans le souci de permettre à tout le monde de participer à cette rencontre historique Présidentielle de l’année. C’est une première expérience, nous nous améliorerons à une prochaine occasion si nous l’obtiendrons.                        

Lire aussi  Agression rwandaise: Paul Mohindo appuie la collecte des fonds « Action patriotique, un jeune, un dollar » lancée par le Président du CNJ, William Mukambila, pour soutenir les FARDC

Il faut dire qu’un contre campagne aux doutes et aux inquiétudes a été mené quant à la tenue effective de cette activité, s’était ajouté également des fortes pressions à la limite des opinions nuisibles et des thèses comminatoire quelquefois déplacées vouaient à prédire l’échec de cette activité. Et certains attribuaient par prédiction la réussite de la dite activité à d’autres personnes que les membres du bureau du Conseil National de la Jeunesse et son Président qui est l’initiateur et le concepteur de la dite activité, ce qui a démontré le contraire sur terrain, car l’initiative a été bel et bien du Conseil National de la Jeunesse et le succès a été plus que retentissant. 

Nous devons dire par ici que le succès de cette activité est pour le compte de la jeunesse congolaise dans sa globalité. Aucun individu ne peut se l’approprier. C’est la jeunesse congolaise qui a gagnée. Notre position entant qu’Ambassadeurs de la jeunesse congolaise sur cette activité est que nous trouvions rapprochement direct entre les autorités étatiques à tous les niveaux et la jeunesse congolaise pour créer impérativement entre jeunes un climat de cohésion nationale sur toute l’étendue du territoire national.  

Nous invitons tous les leaders des organisations des jeunes à rester très vigilants sur l’unité de la jeunesse congolaise chèrement acquise et qui continue à s’acquérir avec le concours de tous. Car nous avons un devoir sacré qui est bien connu de tous, celui de contribuer et de nous impliquer activement au développement de notre nation la République Démocratique du Congo et c’est dans l’unité que nous y arriverons. Dans ce même ordre d’idées, nous rejetons en bloque toute attitude et comportement rétrograde de la part de celui qui vient avec l’idée de saper le travail de l’unité et de la cohésion de la jeunesse congolaise conséquemment battue et en consolidation.   

Le Bureau du Conseil National de la Jeunesse apprécie à sa juste valeur le soutien significatif des Présidents des Conseils Provinciaux de la Jeunesse en sigle CPJ et des leaders des organisations des jeunes qui croient en la capacité managériale de notre bureau sous leadership de L’Ambassadeur William Mukambila Mukambila, Président du Conseil National de la Jeunesse qui ne cesse d’être au service de la jeunesse congolaise afin que celle-ci trouve son épanouissement tant voulu depuis la nuit de temps.           

Lire aussi  Urgent : Le Bureau Exécutif du Conseille National de la Jeunesse désavoue Yves Bunkulu et s'aligne derrière William Mukambila rétabli par le Conseil d'État [Déclaration]
DE L’ADHESION DES ORGANISATIONS DES JEUNES AU CONSEIL NATIONAL DE LA JEUNESSE 

Sur cette question si capitale dont plusieurs leaders veulent des précisions, nous avons déjà mis de l’ordre. Premièrement ce qu’il faille savoir est que, le Conseil National de la Jeunesse n’a que des organisations, associations et mouvements des jeunes comme membres et non des individus. Et Toute structure des jeunes désireuse de devenir membre du Conseil National de la Jeunesse, se doit de remplir des conditions strictes, notamment :

  • Avoir des documents officiels de l’Etat congolais tels que :
    • l’attestation de confirmation de siège,
    • l’attestation d’identification qui fait foi à l’autorisation de fonctionnement (qui s’octroi aux administrations des communes),
    • l’acte notarié qui est en même temps la légalisation des statuts et du règlement intérieur dont les procédures s’effectuent ( aux administrations des districts),
  • Avoir le F92 ou la personnalité juridique, voir le Ministère de la Justice,
  • l’agrément du secrétariat général du Ministère de la Jeunesse, Initiation à la Nouvelle Citoyenneté et Cohésion Nationale et l’Arrêté Ministériel du Ministère de la Jeunesse, INC et CN,
  • Avoir un siège particulier à l’association,
  • Avoir au moins le rapport d’activités annuelles de deux ans,
  • rendre part aux activités collectives des jeunes selon les thématiques …  

En tant qu’institution de représentation de la jeunesse congolaise, nous comprenons que la jeunesse congolaise constitue un atout majeur pour le développement de notre cher et beau pays la République Démocratique du Congo. Car le Congo de demain, sa puissance et son émergence dépend de ce que l’on aura de sa jeunesse d’aujourd’hui. Nous ferons de notre mieux pour jouer notre rôle et assumer notre part de responsabilité pour acteur principal du développement de notre pays la République Démocratique du Congo.

Porte-parole du Conseil National de la Jeunesse.

Daniel Mukendi     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *