Urgent : Le Conseil de Sécurité prolonge d’une année le mandat de la MONUSCO

Le mandat de la Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilité au Congo a été prolongé d’une année par le conseil de sécurité de l’ONU au cours d’une réunion consacrée à la situation sécuritaire en République Démocratique du Congo tenue ce lundi 11 decembre 2023.

D’après Bintou Keita, la représentante du secrétaire général de l’ONU en RDC, ce nouveau mandat va permettre de consolider le partenariat entre la MONUSCO et la RDC.

« Les défis en République démocratique du Congo sont nombreux et complexes. Ils sont loin d’être insurmontables. Comme démontre le débat actuel autour des élections générales, le peuple congolais nourrit une profonde aspiration à une gouvernance transparente et inclusive à la réforme, ainsi qu’à la responsabilité de ses dirigeants, ses inspirations. Et toutes les forces qui les animent ont fait preuve d’une grande résilience, et méritent le plein soutien de la communauté internationale »

a-t-elle indiqué.

L’ironie du sort? Cela semble surprenant. Alors que le plan de retrait des forces onusiennes était en discussion, Bintu Keita par contre estime qu’il est favorable que ce mandat continue afin de consolider le partenariat avec le gouvernement congolais.

« La déclaration de la présidentielle du 16 octobre a permis de renouer un partenariat constructive entre la mission et le gouvernement. Le renouvellement du mandat de la MONUSCO doit nous permettre de poursuivre cet effort conjoint dans un esprit de respect mutuel et de confiance »

a t-elle ajouté.

La présence de la MONUSCO ne fait pas unanimité en RDC, car plusieurs manifestations ont eu lieu dans plusieurs parties du pays pour exiger le départ des éléments de la mission onusienne de la RDC.

Lire aussi  Législatives nationales : la victoire de Lydie Nzia Malida, à Funa, remise en cause et suscite une clameur publique

La MONUSCO est actuellement en mutualisation des forces avec les Forces Armées de la République démocratique du Congo dans une opération appelée « Spring Bok», dont l’objectif est de protéger conjointement la ville de Goma et la cité de Sake contre toutes les attaques du M23.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *