Patrimoine : À Paris, Catherine Kathungu plaide pour l’inscription du site Wagenia du peuple « Enya » et le massif de Lovo sur la liste du patrimoine mondial auprès de l’ADG de l’UNESCO

Catherine Kathungu Furaha, Ministre de la culture, arts et Patrimoine de la République Démocratique du Congo, au siège de l’UNESCO à Paris.

Catherine Kathungu Furaha, Ministre de la Culture, est en mission officielle à Paris, où elle a atterri le Mardi 26 septembre 2023, avec une équipe composée des membres de son cabinet et le professeur Ipara Motema, coordonateur national de CCN (Comité Consultatif National pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé en RDC).

Avec comme objectif, participer à plusieurs réunions avec les différents directeurs de l’UNESCO sur des questions d’ordre culturel et du patrimoine à l’avantage de la République Démocratique du Congo, la Ministre de la Culture arts et Patrimoine, Catherine Kathungu Furaha a fait savoir à Monsieur Ernesto Ottone, Sous-Directeur Général pour la culture de l’UNESCO, au cours d’une séance de travail, combien son ministère veut redéfinir l’identité du peuple congolais qui à un certain moment avait perdu sa valeur suite au relâchement de sa mémoire et tout ce qui a trait à son histoire.

Auprès d’Ernesto Ottone, Catherine Kathungu Furaha a soumis la demande de reconnaître le Site Wagenia appartenant au peuple Enya qui sont des pêcheurs du bassin du fleuve Congo à Kisangani et le Massif de Lovo comme éléments du patrimoine mondial vu leurs caractères historiques.

Très réceptif, le Sous-Directeur Général pour la Culture de l’Unesco, Ernesto Ottone a pour sa part exprimé le souhait de travailler avec les experts culturels congolais vu la pluralité du Patrimoine de la RDC dont la liste reste exhaustive.

À la suite des événements déroulés récemment en République Démocratique, notamment le retour des reliques de Patrice Emery Lumumba, l’arrivée du Roi des belges à Kinshasa, qui a boosté la problématique de restitution des biens culturels appartenant au Congo, la Présidence du Chef de l’État congolais à la tête de l’Union Africaine, et aussi l’inscription de la Rumba sur la liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO, la RDC est aujourd’hui remis dans le concert des nations.

Lire aussi  Football : renvoyé par la Fédération rwandaise, Héritier Luvumbu Nzinga retourne à Kinshasa

Voulant mettre en avant ces avancées, en collaboration avec la Délégation Permanente de RDC auprès de l’UNESCO, Catherine Kathungu Furaha a convoqué pour ce jeudi 28 septembre 2023 à Paris, une rencontre avec les congolais de la diaspora pour échanger autour du thème : « Enjeux et Potentiels du secteur de la culture congolaise en France ».

La Ministre Catherine Kathungu Furaha va communiquer sur les actions menées dans le cadre de la « Réforme Culturelle » en RDC, à travers la mise en œuvre de plusieurs chantiers comme :

  • L’établissement de l’inventaire des biens culturels de la RDC ;
  • Le suivi des dossiers concernant la restitution des biens culturels congolais ;
  • La mise en place de formations spécifiques pour les métiers de la Culture (guide touristique, conservateur, restaurateurs, archivistes, muséographe) ; 
  • L’optimisation des retombées relatives à l’inscription de la Rumba Congolaise comme patrimoine immatériel par la mise en place d’un musée, d’un festival et d’un conservatoire dédiés ;
  • Le travail sur la dimension mémorielle de la Route des Esclaves comme un moyen de restaurer la mémoire collective, historique et culturelle de la RDC ;
  • La formation du personnel du Ministère de la Culture, Arts et Patrimoine pour être en mesure de faire face aux nombreux défis du secteur de la Culture en RDC.
Catherine Kathungu Furaha et Ernesto Ottone, sous-directeur général de l’UNESCO

Catherine Kathungu Furaha est résolument déterminée à réaliser l’ambition du Chef de l’État, celle de permettre à la RDC de multiplier des recettes grâce également à la Culture, c’est ainsi elle a choisi de parler de ces avancées afin d’inciter les partenaires et les bailleurs de fonds à venir investir dans la culture congolaise.

Lire aussi  RDC : Après 29 jours de campagne électorale, 44 millions de congolais aux urnes ce mercredi (billet retour)

Noel Nzogu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *