RDC : les observateurs électoraux de la l’Union européenne déjà à Kinshasa

En prélude des élections générales du 20 décembre 2023 en République Démocratique du Congo, la mission d’observation électorale de l’Union Européenne a annoncé le déploiement de 80 à 100 observateurs.

Cette annonce a été faite par la cheffe de la Mission d’observation électorale de cette organisation, Malin Björk au cours d’un point de presse tenu à Kinshasa.

D’après la cheffe de la dite mission, l’objectif est d’effectuer une évaluation impartiale.

« Notre mission a pour mandat d’effectuer une évaluation impartiale, indépendante et approfondie à long terme du processus électoral au regard du cadre juridique national, des normes internationales et régionales auxquelles la RDC a souscri pour des élections démocratiques. Les observateurs de l’UE sont dans l’obligation de rester impartiaux et de respecter le code de bonne conduite des observateurs de l’UE et les lois du pays »

a déclaré la cheffe de la mission d’observation de l’UE

Concernant la période de la campagne électorale, la cheffe de MOE a appelé au respect de la liberté d’expression et de réunion, ainsi qu’au rejet de la violences et des messages de haine.

La Mission d’observation électorale de l’EU a par ailleurs encouragé le gouvernement à débloquer les fonds nécessaires pour permettre à la CENI de finaliser la préparation des scrutins du 20 décembre 2023.

« Nous encourageons les autorités à débloquer rapidement les moyens financiers qui permettront à la Commission Électorale Nationale Indépendante de terminer la préparation des scrutins du 20 décembre. La Commission Électorale Nationale Indépendante joue un rôle majeur dans chaque processus électoral. Donc nous appelons à un déblocage des fonds pour la Commission Électorale Nationale Indépendante pour pouvoir fairea aux mieux et préparer les élections du 20 décembre dans les meilleures conditions »

a plaidé Malin Björk.

Les membres de MOE seront issus de
de 24 des 27 pays de l’Union européenne et vont bénéficier de l’appui de la Suisse, de la Norvège et du Canada.

Lire aussi  Exclusif : campagne électorale… ou conquête d'âmes

La MOE prévoit présenter ses observations à deux jours du scrutin lors d’une conférence de presse à Kinshasa deux jours avant la tenue du vote et restera présente en RDC jusqu’au 9 janvier 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *